×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Siam: L’agriculture à l’ère de l’innovation digitale

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5695 Le 11/02/2020 | Partager
La 15e édition aura lieu du 14 au 19 avril prochain
65 pays représentés, 400 rencontres B to B projetées

Le Salon international de l’agriculture au Maroc aura lieu cette année une semaine à l’avance par rapport à la dernière édition. Mois du Ramadan oblige, exposants et visiteurs auront le temps d’organiser ainsi leur agenda.

Pour être en phase avec les mutations que connaît le monde des affaires, l’évènement est placé cette année sous la thématique: Agriculture marocaine à l’ère de l’innovation digitale. Dans le cas spécifique de l’agriculture, la digitalisation permet d’améliorer la productivité, la traçabilité et la commercialisation. Elle favorise également l’inclusion sociale et financière du monde rural grâce au mobile banking et aux nouveaux produits rendant les services bancaires et financiers accessibles à une grande part de la population rurale.

La transformation digitale du secteur agricole constitue par ailleurs un outil de bonne gouvernance des stratégies agricoles, en optimisant le partage d’informations et le développement d’outils de veille et d’aide à la prise de décision.

Organisée en 10 pôles, la 15e édition sera déployée sur une surface brute de 32,5 soit le double de la surface de l’édition précédente. Mais à peine le tiers sera couvert: 11 ha, précise le commissariat du salon. 

Pour cette édition, pas moins de 1.400 exposants et 900.000 visiteurs sont attendus. Avec 65 pays étrangers représentés, le Salon consolide ainsi sa dimension internationale. Il en est de même de sa vocation de plateforme d’affaires. Selon les organisateurs, les rencontres individuelles (B to B) confirmées s’élèvent déjà à 400. Et la signature d’une cinquantaine de conventions commerciales est aussi attendue. 

Pour cette édition 2020, la plateforme de rencontres sera renforcée par le networking pour améliorer les prospections. Cette plateforme sera également enrichie d’un espace déjeuners d’affaires. En permettant ainsi aux opérateurs d’allier l’utile à l’agréable. 

En ce qui concerne l’animation, l’exposition sera marquée par la programmation  d’une quarantaine de conférences sur les divers thèmes liés à l’évolution du secteur agricole.

Enfin, le Siam 2020 s’inscrit dans la digitalisation avec la mise en œuvre du E-Ticket, permettant d’accéder à la billetterie en ligne et d’éviter les files d’attente. Le Salon offrira également un service Fast Track permettant un accès plus aisé.

Au chapitre du bilan de l’édition 2019, l’évènement a été étendu sur une superficie totale d’exposition de 18 ha et avait accueilli 1.365 exposants selon un  taux de fidélisation de 85%. Venant de 60 pays étrangers dont 22 pays africains, ces exposants se répartissent entre 16 européens, 8 américains, 13 asiatiques et 1 pays d’Océanie, le Salon contribue au rayonnement de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire nationale tant au niveau régional qu’auprès de ses partenaires continentaux et internationaux.

Par ailleurs, l’édition précédente a enregistré l’organisation de 200 rencontres commerciales, avec à la clé la signature de 42 conventions.

Le Royaume-Uni, pays d’honneur

Avec une production agricole d’une valeur de 27,8 milliards d’euros (2017), le Royaume-Uni détient 11% du marché agroalimentaire européen.  Cinquième producteur agricole de l’UE et premier européen de moutons et de chèvres, le Royaume-Uni se place également 3e en ce qui concerne les céréales, le lait et l’élevage de bovins.
Les relations bilatérales entre Rabat et Londres sont par ailleurs promises à une nouvelle dynamique. En prévision du Brexit, les deux pays ont déjà signé un accord de libre-échange.
Pour le moment, le Royaume-Uni se place  comme 7e  client et 11e fournisseur du Royaume du Maroc.

A.G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc