×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5683 Le 24/01/2020 | Partager

    ■ En cavale, il envoie une carte postale aux autorités
    Un ex-détenu qui s'était évadé en dé­cembre de la prison belge de Turnhout (nord) a envoyé une carte postale de Thaïlande à l'administration pénitentiaire, a indiqué cette dernière, confirmant des informations de médias flamands. «Salutations de Thaï­lande», a écrit sur la carte Oualid Sekkaki, d'après le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Avec quatre autres détenus, ce Belgo-marocain de 26 ans s'était évadé le 19 décembre de la prison de Turnhout. Il est le seul encore en fuite. Trois de ses comparses avaient été arrêtés en Belgique quelques heures après l'évasion, et un qua­trième début janvier aux Pays-Bas. Dans son envoi réceptionné mardi, Oualid Sekka­ki avait joint le badge avec ses nom et pré­nom lui permettant de s'identifier auprès des surveillants de la prison de Turnhout, selon des sources concordantes. Sans évoquer le pays d'expédition, une porte-parole de l'ad­ministration pénitentiaire belge jointe par l'AFP a confirmé la réception d'un courrier contenant effectivement le badge d'identi­fication. «Hier la direction locale (de l'AP) a reçu un courrier envoyé par Sekkaki. Il y avait un message pour la direction et son badge», a dit cette porte-parole, Kathleen Van De Vijver. Oualid Sekkaki purgeait une peine pour sa participation à une fusillade en Belgique à l'été 2015, selon la chaîne publique flamande VRT. Il est désormais visé par un mandat d'arrêt international. Il est le frère d'Ashraf Sekkaki, surnommé par les médias «le roi de l'évasion» pour s'être enfui de la prison de Bruges en héli­coptère en 2009.

    ■ Une vengeance très... design
    Une infidélité de son mari a poussé une Britannique, mère de trois enfants, à utiliser la collection de disques vinyles de ce dernier pour en faire un nouveau sol de cuisine. Un moyen de se venger très de­sign. En entrant dans sa nouvelle cuisine, cette Britannique de 47 ans a toujours en­vie de sourire ou même de rire. Après que son mari l’a trahie, elle a en effet décidé de reconstruire sa cuisine en tapissant le sol de disques vinyles de la collection de son époux, selon le Daily Mail.
    Dire Straits, Hands Up, Showad­dywaddy ou encore Paper Lace ont été sa­crifiés au nom de la vengeance. La femme a ainsi décoré le sol durant de nombreux mois avec du carrelage, des disques et des boutons de différentes couleurs. Se­lon la Britannique, certains la traitent de folle mais la tâche lui a procuré un grand plaisir.

    Un veau qui se prend pour un chien

    Sauvé par un couple australien, un veau orphelin baptisé Buddy a fait connaissance avec le berger allemand de la famille, qui l’a à son tour adopté comme l’un de ses chiots. Selon une vidéo postée sur YouTube, le bovidé a pris certaines habitudes canines. L’animal suit presque partout la fille de la famille et fait des câlins au chien. Coral Algie, 52 ans, et son mari Wayne, dresseur de chiens policiers à la retraite, l’ont adopté après la mort de sa mère prise dans un barrage près de la maison du couple. Dès son arrivée à la maison, Buddy a été adopté comme un chiot par le berger allemand du couple, Bada, qui a mis bas récemment. Parmi les hilarantes habitudes canines, Buddy a appris à remuer la queue, jouer au chat avec ses frères adoptifs chiens, les câliner et finir par dormir ensemble.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc