×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca: Des douches ambulantes pour sans-abri

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5602 Le 27/09/2019 | Partager
    Lancement du premier «shower truck» en décembre prochain
    Une initiative de l’association Jood
    Budget annuel de fonctionnement: 3,3 millions de DH
    hind_laidi_association_jood_002.jpg

    Hind Laidi, présidente de l’association Jood en compagnie de jeunes enfants SDF (les visages ont été modifiés) (Ph. HL)

    Un camion-douche pour les sans-abri. C’est l’idée originale qu’une jeune association s’apprête à lancer à Casablanca. A partir de décembre prochain, ce véhicule, doté de 4 douches va sillonner les communes de Casablanca.

    «Il s’agit du premier prototype du genre qui sera suivi par d’autres si nous arrivons à récolter les fonds nécessaires», annonce Hind Laidi. Cette jeune présidente de l’association «Jood» (lancée en 2015) a pensé dupliquer ce concept qui a réussi sous d’autres cieux.

    «J’ai demandé à un ami de fabriquer ce concept à partir d’un véhicule de 20 tonnes offert par l’entreprise de collecte de déchets Mecomar», affirme Laidi. Concrètement, le camion-douche (ou shower truck) permettra non seulement aux sans-abri de prendre une douche, mais aussi d’obtenir des vêtements, des chaussures, des médicaments… Le véhicule est en outre équipé d’une position de coiffure/rasage, 2 positions de brossage des dents, une citerne d’eau…

    Pour la présidente de Jood, une personne propre est promise à l’insertion sociale. Elle a organisé auparavant des «actions Hammam» pour des sans-abri et a constaté que bon nombre d’entre eux décidaient de repartir dans leurs familles ou chercher un emploi juste parce qu’ils étaient lavés, rasés et habillés.

    «Nous allons doter ce camion pour la 1re fois d’une solution d’identification et de reconnaissance digitale afin de pouvoir recenser les sans-abri et constituer une base de données incluant nom, âge, origine, localisation…», poursuit Hind Laidi. Il s’agit, selon elle, d’un moyen pour les faire identifier auprès des autorités  pour l’octroi des CIN et pour les pousser vers l’insertion professionnelle. Après le démarrage des tournées à Casablanca, le camion-douche ira aussi dans d’autres villes (comme Rabat, El Jadida et Marrakech).

    douches-ambulantes-camion-002.jpg

    Le camion, offert par Mecomar, une entreprise de collecte de déchets, est doté de 4 douches, une position de coiffure/rasage, 2 positions de brossage des dents, une citerne d’eau… (Ph. HL)

    Quatre salariés devront travailler à plein temps dans ce véhicule (chauffeur, coiffeur, gérant et agent logistique), sans compter les produits d’hygiène, les vêtements, la logistique (eau, gasoil, assurances…). Ce qui nécessitera un budget annuel de fonctionnement de l’ordre de 3,3 millions de DH par unité. En tout, 8.000 sans-abri  devront en bénéficier chaque année. L’association compte sur la générosité des donateurs pour financer son ambitieux projet et lancer l’expérience dans d’autres villes. Mais l’action de Jood va au-delà des camions-douches.

    Depuis 2015, les bénévoles de Jood organisent des maraudes nocturnes à la rencontre des laissés-pour-compte. Ce mouvement associatif offre d’abord des repas chauds, des vêtements, des couvertures, voire des médicaments aux nécessiteux…Jood, une association à but non lucratif, fonctionne grâce aux dons des particuliers ainsi que des mécènes institutionnels.

    Ayant démarré à Casablanca, le mouvement Jood a séduit des volontaires dans d’autres villes et trois antennes se sont lancées à Marrakech, El Jadida puis Rabat. En l’espace de 4 ans, le nombre des repas distribués est passé de 400 à 6.400 par mois. L’association a réussi à mobiliser 2.933 bénévoles, organiser 428 maraudes et distribuer 167.425 repas, ainsi que 8.329 packs hiver.

    L’équipe Jood s’investit 2 fois par semaine à Casablanca et une fois chaque semaine à Marrakech, El Jadida et Rabat pour cuisiner une moyenne de 6.400 repas mensuellement. «Des repas complets et équilibrés composés de viandes, légumes, féculents, pain, fruits, eau, biscuits, fromage, yaourts… que nous distribuons la nuit même», explique Laidi.

    Parallèlement, ses équipes organisent annuellement des «actions hiver» durant lesquelles des quantités importantes de packs comprenant des joggings polaires en plus des couvertures, bonnets, chaussettes en laine et espadrilles sont distribués aux sans-abri. «Nous avons réussi à sortir de la rue 213 personnes en moins de 4 ans», affirme non sans fierté la présidente de Jood.

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc