×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: La fac de médecine entre enfin en service

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5590 Le 11/09/2019 | Partager
    400 étudiants de la 1re à la 4e année parmi ses premiers locataires
    Le CHU, d’une capacité de 800 lits, attendra jusqu’à la prochaine rentrée
    fac_medecine_tanger_trt.jpg_bn.jpg
    La nouvelle faculté dispose de trois grands amphithéâtres, une dizaine de salles de cours, des laboratoires d’anatomie, de physiologie et de biologie, ainsi que des terrains de sport et d’une buvette (Ph. Adam)

    La fac de médecine de Tanger a reçu en début de semaine ses premiers locataires. Il s’agit de quelque 400 étudiants de la première à la quatrième année, dont une partie avait entamé ses études sur les bancs de la FST de Tanger à partir de 2016. L’établissement était pratiquement finalisé dès l’année dernière mais n’avait pu entrer en service, car les travaux de la desserte avaient pris plus de temps que prévu.

    En effet, la route devant mener à la faculté de médecine et de pharmacie connaissait quelques retards dus à des problèmes techniques et de phasage, en particulier le pont prévu sur oued Boughaddou, connectant aussi le Centre hospitalier universitaire adjacent, et dont la réalisation avait pris du retard. Selon plusieurs étudiants, le déménagement devenait urgent, car des cours impartis pendant la 4e année nécessitent un équipement spécifique et des salles aménagées, non disponibles au niveau de la FST.

    La fac, fraîchement entrée en service, dispose de trois grands amphithéâtres, une dizaine de salles de cours, des laboratoires d’anatomie, de physiologie et de biologie pour les travaux pratiques, ainsi que des terrains de sport et une buvette.

    Pour l’internat, les futurs médecins devront attendre encore un peu. En effet, les travaux du futur CHU ne seront pas finalisés avant la prochaine rentrée, selon plusieurs sources. L’hôpital qui servira de référence en matière sanitaire au niveau de l’ensemble de la région ne pourra recevoir ses premiers internes que lors de la rentrée 2020-2021.

    A noter que le CHU, pour sa part, disposera d’une capacité de près de 800 lits pour différentes spécialités, dont la santé de la mère et de l’enfant, la chirurgie avec un bloc opératoire comportant 15 salles, ainsi qu’une aile dédiée aux grands brûlés. Il aura à sa disposition un laboratoire central, une unité de télémédecine, en plus de différents services de formation en relation avec la faculté.

    D’un coût global de 2,3 milliards de DH, le projet a été financé par le Fonds qatari pour le développement. Il a été réalisé sur un terrain de 23 hectares dont 89.072 m² couverts, sur un terrain mitoyen de la faculté de médecine. Le site, qui se trouve à la sortie de l’autoroute de Rabat, comprend aussi  le Centre d’oncologie de Tanger, déjà opérationnel.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc