×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Wafa Assurance lance une offre inclusive

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5589 Le 10/09/2019 | Partager
    «Taamine Iktissadi» cible les CSP à faibles revenus
    Un investissement de 50 millions de DH sur 3 ans
    wafa_assuarnce_089.jpg

    Wafa Assurance table sur plus de 3 millions de clients couverts par son offre inclusive, déclinée via les différents canaux de distribution

    L’inclusion financière suscite un intérêt grandissant auprès des organismes financiers. Chez Wafa Assurance, l’implémentation de la Stratégie nationale de l’inclusion financière (SNIF) passe par le lancement d’une gamme de produits d’assurance adaptés.

    Le nouveau concept baptisé «Taamine Iktissadi» («économique»), comporte une gamme initiale de 6 produits: 3 offres pour le segment vie (Laâzou, Aman Weldi/Aman Benti, Rdat Lwalidin), une offre hospitalisation (Istichfaa: une indemnité journalière en cas d’hospitalisation) et 2 produits dommage (Aman Dari et Aman Mahali). Le lancement de la commercialisation est prévu pour octobre prochain.

    «Le produit cible les catégories socioprofessionnelles à faibles revenus. Des ménages qui n’ont pas généralement la capacité d’épargner ou encore pallier rapidement à une perte de ressources brutale», explique Bouchra Jabri, directrice marketing marchés des particuliers professionnels et TPE chez Wafa Assurance, lors de la présentation de la nouvelle offre de la compagnie, lundi 9 septembre.

    Ces produits, dont les tarifs démarrent à 60 DH TTC annuel, visent à protéger aussi bien les descendants que les ascendants en cas de décès de l’assuré, à participer aux frais médicaux en cas d’hospitalisation de l’assuré ou encore à couvrir les locaux professionnels ou l’habitation contre l’incendie et les dégâts des eaux. L’ambition de l’assureur est de couvrir 1 million de personnes en 2021, 2 millions en 2023 et 3 millions en 2029.

    Les produits de Taamine Iktissadi seront disponibles à terme auprès des 4.500 agences des réseaux partenaires, permettant ainsi une distribution à grande échelle et à moindres coûts, ainsi qu’une indemnisation rapide et de proximité.

    L’offre comporte plusieurs innovations, notamment à la souscription (absence de questionnaire médical, d’étude préalable et de procédure d’acceptation), l’indemnisation (immédiate et déléguée en agence contre présentation de la CIN et l’autorisation d'inhumation en cas de décès) ou encore un tarif indépendant de l’âge du souscripteur ou de la nature du risque.

    «Ceci a été possible grâce à la mutualisation à grande échelle», explique Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance. Pour éviter les contraintes relatives à la succession, les formalités à la souscription se limitent à un seul bénéficiaire désigné.

    L’assureur n’est pas à son premier coup d’essai. Le concept a été testé avec succès sur son produit Rahma (assurance obsèques), écoulé à plus de 80.000 contrats/an et totalise plus de 250.000 personnes couvertes. «Taamine Iktissadi» est doté d’un budget d’investissement de 50 millions de DH (communication, développement SI, réseau propre) étalé sur 3 ans et d’une business unit dédiée.

    M.Ko.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc