×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Modèle de développement: Les promesses d'El Othmani

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5578 Le 26/08/2019 | Partager
    Pour le chef du gouvernement, la commission ad-hoc veille à garantir l'implication de tous les intervenants
    La refonte doit être basée sur «une vision prospective»
    L'opposition en rangs dispersés
    majorite-gouvernementale-078.jpg

    A quelques semaines de l'installation officielle de la commission en charge de la refonte du modèle de développement, les partis de la majorité semblent plus préoccupés par les enjeux du remaniement ministériel, prévu lors de cette rentrée. Le renforcement de l'équipe d'El Othmani répond aux exigences des nouveaux chantiers de réforme (Ph. Bziouat)

    Après plusieurs mois en stand-by, le Souverain a relancé le chantier de refonte du modèle de développement dans le dernier discours du Trône. Aujourd'hui, c'est une commission ad-hoc qui prendra en charge le pilotage de ce dossier hautement stratégique. Le gouvernement n'avait pas réussi à avancer dans la préparation de ce dossier, même si certains partis avaient déjà élaboré leurs contributions.

    Lors de la 1re réunion du gouvernement de la rentrée, Saâdeddine El Othmani a insisté sur l'importance d'accélérer le processus. Surtout que le Roi «a défini le cadre général du nouveau modèle et la conception de sa mise en place». La création d'une commission ad-hoc constitue, selon le chef du gouvernement, une garantie d'une «approche participative, prenant en compte les différentes orientations au sein de la société».

    El Othmani a promis d'assurer l'implication de l'ensemble de ses équipes dans ce nouveau processus de réforme. A quelques semaines de l'installation officielle de la commission en charge de la refonte du modèle de développement, El Othmani a insisté sur l'importance d'avoir «une vision prospective» permettant d'anticiper les transformations économiques et sociales.

    Pour l'instant, le processus de préparation des contributions n'a pas encore démarré. Les partis de la majorité semblent plus préoccupés par le dossier du remaniement, prévu également dans quelques semaines. En face, les partis de l'opposition semblent avancer en rangs dispersés. Au PAM, la situation est encore tendue, les débats autour des luttes internes semblent encore prendre le dessus sur les autres sujets.

    De son côté, l'Istiqlal estime que l'objectif de ce chantier est «d'engendrer un nouveau contrat social, à même de transcender les états d'épuisement politique, social et économique atteints par l'actuel modèle, lequel a distillé les conditions d'une crise de confiance au sein des différents niveaux de la vie publique».

    Des ateliers seront organisés par cette formation pour se pencher sur ces questions, est-il indiqué. Pour l'état-major de l'Istiqlal, le nouveau contrat social devra donner corps aux droits consacrés par la Constitution de 2011, comme le droit au travail, à l'habitat, à l'enseignement, à la santé... La refonte du modèle de développement devra également prendre en compte la situation actuelle de la classe moyenne, «vivant, aujourd'hui, dans la crainte de l'appauvrissement et de la dégradation de son niveau de vie».

    L'objectif doit être son renforcement et l'élargissement de sa base. Actuellement, «les politiques publiques conduisent à un élargissement des disparités sociales et spatiales et à l'enlisement de l'héritage générationnel de la pauvreté», selon les dirigeants de l'Istiqlal.

    M.A.M. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc