×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    BAM et l’innovation

    Par Nadia SALAH | Edition N°:5572 Le 08/08/2019 | Partager

    La banque centrale s’est composée un plan, le 6e couvrant 2019 à 2023. Pour la première fois, il court sur cinq ans. Dans ce plan, outre les réformes que Bank al Maghrib compte apporter à sa gouvernance, figurent des objectifs de modernisation, en particulier le suivi des nouvelles formes de paiements, de transfert, d’enregistrement… La Banque centrale précise clairement que son action va dans le sens de la protection des consommateurs qui doit aller avec ces formes nouvelles. Notons que l’on a souvent reproché à Bank al Maghrib son «train de sénateur», quand il s’agit d’incorporer les nouveautés.

    N.S.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc