×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
De bonnes sources

Appauvrissement général?

Par Jihad RIZK | Edition N°:5558 Le 17/07/2019 | Partager

Selon l’analyse prévisionnelle du FMI pour le Maroc (Cf. nos informations en page Economie), les années les plus dures sont devant nous. Elles se situent entre 2021 et 2022, c’est-à-dire juste sur la période électorale. Cela concerne essentiellement la dette publique nominale et son taux. Parallèlement, en retraitant les données, le FMI calcule que la croissance réelle du PIB est inférieure à 0. Ce qui veut dire de 2011 à 2014, le Maroc s’est appauvri et ce d’autant plus, qu’en termes réels, nous avons eu une déflation durant cette période. Nous n’avons pas de données pour les années 2015 à 2018.

J.R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc