×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Traçabilité des carburants

    Par Jihad RIZK | Edition N°:5553 Le 10/07/2019 | Partager

    Le gouvernement souhaite améliorer la traçabilité des produits pétroliers, avec des additifs spéciaux. L’annonce se fait au moment où il faut renouveler les contrats ad hoc avec les sociétés spécialisées. Il s’agit de repérer plus facilement les carburants entrés en fraude sur le territoire. Les deux plus grandes zones de trafic sont bien connues mais fort mal couvertes. Il s’agit du nord-est sur la frontière algérienne et du sud en contact avec les Iles Canaries et la Mauritanie. Certaines sources disent que les fraudes se monteraient à 20% du marché, ce qui est totalement invérifiable. Si ce chiffre est exact, alors le Maroc s’inscrirait parmi les pays africains les plus fraudeurs. Après un demi-siècle de pratiques frauduleuses, sur lesquelles les autorités ferment les yeux, il est probable que les réseaux se soient enracinés dans les corps professionnels, commentent les spécialistes pour expliquer la nécessité de contrôles par additifs. Rappelons que la facture officielle des carburants s’est montée l’année dernière à près de 82 milliards de DH (contre 55 milliards en 2016).

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc