×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Etudier à Montréal: Les plus qui attirent

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5552 Le 09/07/2019 | Partager
    Enseignement de qualité, tarifs attractifs, confort de vie… les attraits
    Une croissance de près de 8,2% du nombre d’étudiants «marocains» depuis 2013
    etudier_montreal_5552.jpg
    Les études au Canada - et notamment au sein du grand Montréal - séduisent de plus en plus d’étudiants marocains. Parmi les points forts de la région notamment, le coût de la vie attractif, les frais de scolarité abordables ou encore les espaces verts particulièrement nombreux (Ph. MI) 

    Etudier au Canada séduit de plus en plus de Marocains. La destination, qui offre des coûts particulièrement compétitifs et un enseignement de qualité, rassure par son environnement stable et ses importantes perspectives d’emplois. Faites-vous en une idée par vous-mêmes à travers les conseils d’un spécialiste du sujet, le directeur «Etudiants internationaux» de l’agence  Montréal International, Mathieu Lefort. 
    Montréal attire en effet plus d’étudiants marocains qu’auparavant. Au cours de l’année universitaire 2017-2018, pas moins de 750 d’entre eux ont rejoint les universités et les collèges de la région. «Soit une croissance de près de 8,2% en comparaison avec l’année universitaire 2013-2014», précise l’expert. Par ailleurs, le grand Montréal comptait l’année dernière pas moins de 35.500 étudiants internationaux universitaires, ce qui représente une hausse de 6,1% par rapport à 2017. «Un record des plus prometteurs pour la région et le pays», lance avec enthousiasme Lefort. Plus globalement, et selon la dernière étude officielle du Bureau canadien de l’éducation internationale, datant de août 2018, le pays a accueilli en 2017 un total de près de 494.525 étudiants internationaux de tous les niveaux d’études, soit une augmentation de 17% en comparaison avec l’année précédente et de 34% par rapport à 2014. «Le Canada représente l’un des plus importants pays d’accueil des étudiants internationaux avec près de 186 nations représentées en 2017», explique le spécialiste. Le pays avait accueilli en 2017 près de 2.795 étudiants marocains, soit autant que l’Allemagne ou encore la Russie qui en comptaient respectivement 2.715 et 2.625.
    Parmi les raisons qui expliquent un tel engouement, figurent tout d’abord  la qualité et la diversité des cursus proposés. La région comporte en effet près de 11 établissements universitaires et plus d’une soixantaine de collèges mondialement reconnus, parmi lesquels la prestigieuse Université de Montréal ou encore l’Université McGill. Autre point fort qui fait pencher la balance vers le Canada pour plus d’un étudiant marocain, la possibilité d’y étudier aussi bien en français qu’en anglais. «La ville de Montréal constitue le plus important milieu universitaire bilingue d’Amérique du Nord. En effet, 55% de sa population parle couramment l’anglais et le français, ce qui constitue un avantage de poids pour les étudiants internationaux», confie le spécialiste. Ceux qui ont choisi le Canada pour y étudier ont également été attirés par ses frais de scolarité comptant parmi les moins onéreux du continent américain et par son coût de la vie plus qu’abordable. «Les frais de scolarité moyens pour un étudiant marocain avoisinent les 12.000 euros par an. Un tarif qui peut néanmoins chuter à 1.696 euros l’année pour près de 90 privilégiés, exemptés d’une partie des droits de scolarité normalement exigibles», précise Lefort. Enfin, la région offre un confort de vie agréable et des activités culturelles à la fois nombreuses et diversifiées. La seule région de Montréal abrite chaque année près d’une centaine de festivals et comporte un total de près de 70 musées. Les espaces verts y sont par ailleurs très nombreux. Montréal compte pas moins de 19 grands parcs et 1.200 parcs de quartier.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc