×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Bourses d’excellence et de mérite: A qui s’adresser?

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5552 Le 09/07/2019 | Partager
    La Fondation marocaine de l’étudiant et l’Emlyon viennent de lancer le programme «Social makers»
    Enseignement gratuit, frais de vie, coaching… Des avantages pour les bacheliers méritants
    Fondation Mohammed VI, OCP, Phosboucraâ… D’autres organismes
    emlyon_5552.jpg
    Des bourses d’excellence et de mérite sont régulièrement délivrées aux bacheliers du Royaume. Parmi les organismes les plus actifs dans ce domaine notamment, la Fondation marocaine de l’étudiant qui vient de lancer avec l’Emlyon business school un fonds social donnant accès à un enseignement gratuit au sein de l’établissement ainsi qu’à des frais de vie (Ph. Emlyon business school Africa)

    Pour récompenser les bacheliers aussi bien ambitieux que méritants, bon nombre d’organismes et d’écoles offrent régulièrement des bourses d’excellence et de mérite sur notre territoire. C’est notamment le cas de la Fondation marocaine de l’étudiant, qui vient de lancer un fonds social particulièrement stratégique avec l’Emlyon business school. Une démarche de plus en plus reproduite et valorisée sur le marché marocain, et qui permet chaque année à plusieurs milliers de jeunes d’intégrer des établissements prestigieux sans être pénalisés par leur coût. 
    Baptisé «Social makers» et ouvert aux jeunes lauréats du bac, l’accord en question offre plus concrètement une bourse pédagogique donnant droit à un enseignement gratuit étalé sur quatre années au sein de l’école française. Dans la même veine, le programme donne également accès à des déplacements à l’étranger prévus au cours du cursus académique. 
    Ces «learning trip» constituent un véritable atout pour apprendre les langues étrangères et se familiariser à d’autres cultures. «Nous nous sommes rendus compte que bon nombre de lycéens ayant obtenu d’excellents résultats scolaires, ne pouvaient pas accéder aux écoles de commerce à cause du fait de leur situation précaire. Notre démarche vise à développer l’égalité des chances pour tous en s’appuyant sur des critères d’excellences académiques et critères sociaux», souligne Mourad El Mahjoubi, directeur d’Emlyon business school Africa. Mais le partenariat revêt également un côté social, accordant aussi à ses bénéficiaires des «bourses de vie» incluant la mise à disposition d’ordinateurs, des frais de logement ou encore de transport ainsi qu’un accompagnement de mentoring et de coaching ciblé. «La formation dispensée par l’école sera sensiblement la même pour un jeune provenant d’une famille aisée que pour celui issu d’un établissement social. Cet accompagnement différencié servira à ce dernier de levier pour pouvoir égaliser comme il se doit ses chances d’accès aux postes à responsabilité», précise avec intérêt le président de la FME Hamid Ben Elafdil.
    Les bacheliers bénéficiaires de ce nouveau programme seront tout d’abord sélectionnés en fonction de leur note du baccalauréat et sur la base de leur dossier scolaire. «Un niveau académique qui devra être assuré au minimum par une moyenne de 14/20 au baccalauréat», lance le directeur de l’établissement. Mais ces quelques chanceux seront choisis à travers la validation de critères sociaux aussi sensibles que le revenu des parents, la fratrie, le handicap ou encore la situation familiale en termes d’habitat.

    Le coup de pouce de l’Etat

    Le ministère de l’Education attribue également chaque année son lot de bourses. La dernière en date sera octroyée aux dix meilleurs candidats de la dixième édition du concours des sciences et techniques,  prévu le 9 juillet au lycée Moulay Youssef à Rabat. Une épreuve organisée conjointement avec l’Académie Hassan II des sciences et techniques qui sera disputée par pas moins de 397 bacheliers et dont le capital - offert aux meilleurs d’entre eux - s’étalera sur la durée de leurs études supérieures.

    Autre organisme récompensant aussi régulièrement des bacheliers pour leur excellence, la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation octroie chaque année pas moins de 3.000 bourses d’excellence «Istihqaq» aux enfants de ses adhérents ayant décroché leur bac avec la mention «très bien». Des bourses d’une valeur de 30.000 DH étalées sur une durée de trois ans. Objectif: permettre à ces derniers de poursuivre des études supérieures au sein de différents établissements publics ou privés reconnus par l’Etat. Pour être retenu, il faut néanmoins avoir obtenu le précieux sésame avec une moyenne générale d’au moins 16 sur 20. Pour en bénéficier, les intéressés ont jusqu’au 18 septembre pour déposer leur candidature auprès des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF). Ils peuvent d’ores et déjà se renseigner dans ce sens sur le site www.fm6education.ma.
    Les bacheliers les plus doués peuvent également compter sur la générosité de bon nombre d’autres organismes, parmi lesquels la Fondation OCP, qui prévoit de distribuer des bourses d’excellence aux bacheliers sélectionnés par le ministère souhaitant intégrer son lycée d’excellence à Benguerir, ou encore Phosboucraâ, associée à plusieurs reprises avec la FME. Plusieurs universités et écoles supérieures privées, dont notamment l’université Mundiapolis (sous présentation de dossier de candidature) ou encore l’UIR, sont aussi dans cette optique. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc