×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Derniers réglages pour Tanger-Métropole

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5543 Le 26/06/2019 | Partager
    Des trémies, de grandes artères, un nouveau départ pour Tanger
    Six projets encore en cours dont la gare routière et le palais de la culture
    Une rallonge de deux milliards de DH pour finaliser les derniers projets
    tanger_metropole_tt.jpg
    Trémies, grandes artères, infrastructures… le programme Tanger-Métropole a totalement refaçonné le visage de Tanger, le mettant aux normes des grandes capitales étrangères (Ph. Adam)

    Tanger-Métropole, le projet de remise à niveau de la capitale du détroit a permis de doter la ville d’un nouveau visage. Arrivant à la fin de sa projection qui s’étalait depuis septembre 2013, il a permis à la plus huppée des villes du Nord de monter en catégorie et de se hisser sur le trône des grandes métropoles du bassin méditerranéen. Le programme était doté d’un budget de 7 milliards de DH qui ont été portés à plus de 9 milliards. L’objectif est de réaliser l’ensemble des projets. «Et une grande partie d'entre eux est sur la bonne voie, seuls 6 projets sont en cours d’achèvement», indique le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, qui intervenait à la suite d’une réunion sur l’avancement du programme à Rabat. 
    Parmi les projets en retard figurent ceux de la future gare routière de Tanger et des abattoirs, en plus du futur palais de culture. Ce dernier est en cours de finalisation des travaux et devrait être prêt avant la fin de l’année. Pour la gare routière, l’un des projets les plus attendus, le délai lui aussi devrait être respecté et son entrée en service se fera avant la fin de l’année, selon la mairie de Tanger qui en assure le suivi. 

    tanger_metropole_5543.jpg
     

    La future gare permettra de déplacer une bonne partie du trafic de voyageurs vers la périphérie de la ville, ce qui soulagera la circulation au centre-ville. 
    Le programme a aussi permis aux grands travaux d’infrastructure qu’a connus Tanger de briller de mille feux. C’est le cas de la nouvelle gare ferroviaire et du projet de connexion ferroviaire à grande vitesse, Al Bouraq, qui ont été les premiers gagnants de Tanger-Métropole, en tout cas, ceux qui en ont le plus profité en plus de leurs usagers. 

    Trémies, la solution miracle

    tanger_tremie_5543.jpg
     

     

    Tanger serait-elle devenue la capitale des trémies? La dernière à avoir été inaugurée est celle de Mesnana, ouverte à la circulation il y a à peine quelques semaines. Il s’agit du sixième ouvrage du genre de la ville et il devra permettre de fluidifier la circulation en séparant les flux interurbains de ceux intra-urbains. Il sera de la sorte possible de faire tout le trajet entre la sortie de l’autoroute de Rabat vers le centre-ville sans devoir s’arrêter, ramenant cette durée sous la barre des 20 minutes. En effet, les trémies construites dans le cadre du programme Tanger-Métropole ont permis de notables améliorations en évitant les embouteillages sur les différents axes où elles ont été installées. C’est le cas particulièrement sur le rond-point de la Ligue Arabe, l’un des plus importants, mais aussi sur celui de la gare ferroviaire, le plus récent. La prochaine sur la liste est celle du rond-point de Gzenaya. Son rôle sera de réduire les désagréments de l’entrée de la zone franche et ses embouteillages devenus habituels, surtout lors des heures de pointe. 

    phases_tanger_mtropole_bon_5543.jpg
     

    De grandes avenues, des trémies aux points névralgiques de la ville, des espaces verts qui ont chamboulé le visage triste et trop industriel de Tanger pour en faire une ville moderne et améliorer le cadre de vie.
    Ces aménagements se sont faits en parallèle avec les travaux de réaménagement et de reconversion du périmètre du port Tanger-ville, le port historique de la métropole, un autre projet qui a permis de changer la côte et la corniche de Tanger.
    Malgré tout, les critiques ne manquent pas. Pour nombre d’observateurs, les grandes avenues auraient excité les chauffards qui ont transformé la ville en un véritable champ de course automobile. Depuis quelques années, le nombre d’accidents mortels en milieu urbain a augmenté de manière notable. Hasard ou pas, il intervient avec la mise en place des grandes avenues du programme et le retard dans le traçage des passages piétons. 

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc