×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Women In Africa mobilise pour son sommet mondial

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5535 Le 14/06/2019 | Partager

    Les femmes africaines leaders et à haut potentiel réunies au sein de Women In Africa (WIA) Initiative se retrouvent les 27 et 28 juin à Marrakech pour la troisième année consécutive. Lancée en 2016, la plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement organise son sommet mondial.

    Le Sommet rassemblera 500 personnes venant de 75 pays, leaders économiques, gouvernementaux et culturels, ainsi que des délégations de femmes originaires du Moyen-Orient, des Etats-Unis, d’Asie, en plus de femmes et d’hommes venant des 54 pays du continent. Le thème transversal de ces deux journées: «Comment les femmes africaines engagent le monde et créent un nouveau paradigme».

    Les temps forts du sommet s’articuleront autour de cinq grandes sessions thématiques, notamment le changement de la donne des rapports futurs Afrique-Europe. «Et si un processus décisionnel pensé par les femmes africaines était la clé d’un partenariat inédit?» s’interrogent les organisateurs. La dynamique Afrique-Asie sera analysée, notamment les avantages et les inconvénients du partenariat asiatique.

    Souvent taxée d’impérialiste, la Chine est accusée d’accroître la dette africaine qui a doublé en cinq ans. Comment diminuer la dépendance économique et améliorer le partenariat avec l’Asie? La troisième session analysera les rapports Afrique-Amériques, dans l’optique de l’engager dans une nouvelle relation avec une Afrique plus visible. En effet, le narratif du continent souffre toujours d’une réalité déformée.

    Pour favoriser les investissements, le commerce et le développement, il est impératif d’inverser d’abord le narratif en changeant la perception américaine sur les pays du continent et de penser ce schéma au pluriel et non au singulier. Dans le domaine des sciences, la plateforme veut ériger les femmes en agents de changements tout en créant un environnement pour qu’il y ait davantage de femmes scientifiques ingénieurs et médecins en Afrique.

    La parole sera également donnée aux hommes qui soutiennent les femmes et qui souhaitent s’engager pour promouvoir cette initiative qui porte une nouvelle génération de femmes leaders en Afrique, à travers l’empowerment, l’investissement et la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur de la gouvernance féminine.

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc