×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5529 Le 03/06/2019 | Partager

    ■ 1,2 tonne de déchets ramassés durant une course en kayak
    Des bouteilles en plastique, mais aussi des trottinettes électriques et même une gouttière! La récolte des concurrents du «grand défi», une course aux déchets en mer, organisée jeudi à Marseille, a été fructueuse, avec 1,2 tonne de déchets ramassés selon les organisateurs. Parties de la plage des Catalans, dans le centre de Marseille, à 9h00, les 20 équipes de 2 kayakistes et un nageur avaient déjà rempli leur embarcation à la moitié de la course. La course, inédite, a été parrainée par plusieurs sportifs de haut-niveau comme le nageur Emmanuel Laurin, Coralie Balmy ou encore l'athlète Muriel Hurtis. Les concurrents doivent parcourir 8 kilomètres du littoral marseillais et ramasser le plus de déchets possible. La journée se conclura par un grand ramassage de déchets sur la plage de l'Escale Borély. Trois prix monétaires seront décernés aux équipes gagnantes: l'équipe qui aura ramassé le plus de déchets, l'équipe qui aura trouvé le déchet le plus insolite et enfin l'équipe qui aura trouvé «Le Grand Saphir», un saphir en plastique recyclé caché sur le parcours. Ces prix seront ensuite redistribués par les équipes gagnantes à des associations de protection de l'environnement.

    ■ 245 grammes à la naissance!

    bebe_cari_029.jpg

    Un hôpital californien a annoncé mercredi la naissance du plus petit bébé à être venu au monde en vie, une fille qui pesait seulement 245 grammes à la naissance, moins qu'une plaquette de beurre. L'enfant, surnommée Saybie par le personnel de l'hôpital Sharp Mary Birch de San Diego, est rentrée chez elle mi-mai, après cinq mois passés aux soins intensifs. «C'était un joyeux nourrisson de 5 livres (2,3 kg environ), en bonne santé», souligne l'hôpital. Le bébé était né en décembre dernier à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse. Les médecins avaient décidé de pratiquer une césarienne en urgence car des complications mettaient la vie de la mère en danger. Ils avaient annoncé à son père qu'il n'aurait vraisemblablement qu'une heure à passer en compagnie de sa fille avant qu'elle ne décède. «Mais cette heure est devenue deux heures, qui sont devenues une journée, qui s'est transformée en semaine», raconte la mère dans une vidéo diffusée par l'hôpital. «Elle est miraculée, c'est certain», estime Kim Norby, l'une des infirmières qui a pris soin de Saybie tout au long de sa convalescence. La petite fille était si petite (moins de 23 cm) qu'elle tenait dans la main des soignants. «On pouvait à peine la voir dans son berceau», se souvient une autre infirmière, Emma Wiest.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc