×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Geodis compte doubler son chiffre d’affaires d’ici 2022

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5491 Le 09/04/2019 | Partager
    Nouvelle organisation et rationalisation de l’outil informatique
    Geodis France délocalise ses déclarations douanières à Casablanca
    Surface de stockage: 55.000 m2, dont 45.000 dédiés à la logistique
    laurent_parat_091.jpg

    «Le Maroc est en pole position dans la stratégie Méditerranée du groupe, englobant des pays comme la France, l’Italie, l’Espagne, la Tunisie et l'Algérie», souligne Laurent Parat, président et PDG de Geodis WEMEA (West Europe Middle East Africa)

    Du nouveau chez Geodis Maroc. La filiale de la SNCF, spécialisée en logistique et transport multimodal, vient en effet d’unifier l’ensemble de ses métiers sous un seul management.

    Dorénavant, les activités Maghreb (hors Algérie) du groupe français seront gérées à partir de Casablanca, sous la direction de Jérôme Algier, managing director Maghreb. Ce dirigeant aura pour mission de doubler le chiffre d’affaires d’ici 2022 dans les principaux métiers du groupe, à savoir: le transport international (routier, maritime et aérien), la logistique ainsi que les services de transitaire.

    «Mais le routier reste notre principal métier au Maroc, suivi par la logistique et le fret forwarding», tient à préciser Laurent Parat, président et PDG de Geodis WEMEA (West Europe Middle East Africa), qui compte une vingtaine de pays dont le Maroc.

    Parat, qui suit de près les activités du groupe au Maroc depuis une vingtaine d’années, était récemment en déplacement à Casablanca à l’occasion de la nomination du nouveau management. C’était aussi l’occasion pour lui de rencontrer ses principaux clients, dont des multinationales comme Unilever, Renault, PSA, Nestlé ou encore le groupe Alshayeh (H&M, American Eagles…)… pour lesquels Geodis joue le rôle «d’agent de voyage», selon ses termes. «Le Maroc est un pays où nous avons beaucoup d’ambitions», poursuit le responsable de la région WEMEA.

    L’objectif de la filiale marocaine est de multiplier par deux son chiffre d’affaires d’ici 2022. Pour y arriver, Geodis mise sur deux secteurs porteurs: l’automobile (constructeurs, équipementiers, pièces détachées…) et les produits de grande consommation. «Nous sommes numéro 1 en Europe pour tout ce qui est pièces détachées automobile, avec des clients comme Renault et PSA. On espère les accompagner dans leur développement au Maroc», annonce Parat.

    geodis_091.jpg

    L’objectif consiste aussi à développer le flux routier entre le Maroc et l’Espagne, la France et l’Italie pour tout ce qui est  automobile et produits de grande consommation (textile, électroménager, télécoms…). «Nous souhaitons particulièrement développer les flux Sud-Nord», poursuit le manager. Selon Laurent Parat, il y a un énorme flux Afrique du Sud-Allemagne, Afrique du Sud-Angleterre. C’est le cas aussi pour les flux Maroc-France, Maroc-Espagne …

    Geodis, qui bouclera bientôt ses 40 ans de présence au Maroc, était d’abord un opérateur routier. C’est donc logiquement dans ce secteur que l’entreprise compte se développer en premier. Certes l’activité logistique est beaucoup plus récente (17 ans à peine), mais elle est également en pleine expansion.

    Geodis Maroc gère aujourd’hui pas moins de 55.000 m2 de superficie de stockage, dont 45.000 m2 dédiés à la logistique. Le reste est réparti entre ses activités de transitaire et aux bureaux. «Nous sommes capables de prendre en charge la gestion des stocks, réceptionner, dépalettiser, préparer les commandes…», fait valoir Faiçal Smaïli, deputy managing director.

    Pour accompagner ses ambitions, l’entreprise investit également dans la refonte de son outil informatique pour pouvoir réaliser ses ambitions d’expansion.

    «Nous comptons faire du Maroc une place forte pour tout ce qui est déclarations douanières», explique Laurent Parat. Autrement dit: Geodis Maroc sera le  sous-traitant de Geodis France pour les déclaration douanières, notamment les tâches administratives comme la saisie...  Le groupe français, 8e prestataire mondial, pèse quelque 8,5 milliards d’euros, dont près de 1 milliard dans la région WEMEA.

    Carte de visite

    Fort de ses cinq métiers (supply chain optimization, freight forwarding, logistique contractuelle, distribution & express et road transport), d’une organisation régionale englobant tous les continents, de sa présence directe dans 67 pays et d’un réseau mondial qui relie plus de 120 pays, Geodis occupe le 8e rang mondial et le 4e rang européen de son secteur. Il est le leader en France de la distribution et de l’express.

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc