×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5479 Le 22/03/2019 | Partager

    ■ Un poisson-lune géant échoué sur une plage australienne
    Un poisson-lune de 1,8 mètre, poisson osseux le plus lourd existant sur Terre, s'est échoué sur une plage australienne, et les images de ce spécimen méconnu ont fait le tour du monde. Le poisson-lune ou môle a été retrouvé mort à l'embouchure du fleuve Murray, au sud de l'Australie ce week-end. Ce type de poisson se distingue par sa grande taille et sa forme plate particulière. Il peut peser jusqu'à 2,5 tonnes selon le National Geographic. Les raisons de l'échouage du poisson-lune ne sont pas connues. «Il est fréquent qu'ils se heurtent aux bateaux et certains sont si gros qu'ils peuvent faire couler un voilier», a affirmé Ralph Foster, le responsable de la collection de poissons du South Australian Museum.
    Le poisson-lune échoué était en fait d'une taille plutôt moyenne pour son espèce, selon lui. Les poissons-lunes «peuvent être beaucoup plus gros (...) près du double de cette taille», a-t-il expliqué à la chaîne Australian Broadcasting Corporation (ABC). «Nous savons très peu de choses sur (cette espèce), ce n'est que dernièrement que la technologie nous a permis de commencer à avoir des informations». Elle est classée comme «vulnérable» par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ces poissons ont pour particularité d'étendre une partie de leur corps au soleil ce qui leur vaut le nom anglais de «sunfish». Ils peuvent aussi plonger à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

    ■ Elle tente de tuer son mari 20 jours après la noce

    cari_insolite_079.jpg

    Une Argentine de 50 ans a été arrêtée près de Buenos Aires pour tentative de meurtre de l'homme qu'elle avait épousé 20 jours plus tôt, selon le journal Clarin. Présumé complice, l'ex de la mariée, un Paraguayen résidant en Argentine, a également été placé en détention. Les deux suspects ont frappé le mari à la tête et ont tenté de le pendre, pour faire croire à un suicide, selon le journal. Mais l'homme de 44 ans a survécu et pu raconter l'enchaînement des évènements à la police.
    Les faits remontent au 6 mars, mais les enquêteurs ont mis deux semaines pour élucider l'affaire. Selon la soeur de la victime, les deux suspects cherchaient à s'emparer des biens du nouveau mari, propriétaire d'ateliers de vente et réparation de pneumatiques.

    ■ Un faux météore perce le ciel de Los Angeles
    Une boule de feu perçant le ciel au-dessus de Los Angeles a suscité l'incrédulité des habitants et forcé la police à appeler au calme: le météore n'était en fait qu'une opération de communication.
    L'agitation sur les réseaux a conduit la police de Los Angeles à communiquer pour calmer les esprits. A Hollywood, temple du cinéma et des films-catastrophe, beaucoup ont tenté de capturer le phénomène lumineux sur leur smartphone pour le partager sur les réseaux sociaux. «Aucun météore ne s'est écrasé dans le centre-ville de Los Angeles et non, ce n'est pas une invasion extraterrestre... c'est juste un tournage. On est à Hollywood après tout», a tweeté le LAPD. Le phénomène lumineux était en fait une publicité pour une boisson énergisante. La marque avait équipé des parachutistes de lumières LEDs et d'équipements pyrotechniques pour une chute libre depuis un hélicoptère volant à 1.200 mètres d'altitude.o

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc