×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Essaouira accueille le Forum Afrique & Beauté

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5474 Le 15/03/2019 | Partager
    Rencontres entre industriels de la cosmétique, producteurs, cultivateurs et chercheurs
    Déclinaisons du Protocole de Nagoya pour le respect de la diversité biologique
    essaouira_forum_afrique_beaute_074.jpg

    Les intervenants du Forum International Afrique & Beauté échangeront sur l’apport du tourisme durable pour les métiers de la beauté ainsi que le développement de réseaux pour la professionnalisation des acteurs locaux et le développement de l’entrepreneuriat cosmétique en Afrique

    Après quatre éditions au Burkina Faso puis une 5e édition au Togo, c’est au tour du Maroc d’accueillir la 6e édition du Forum International Afrique & Beauté (FIAB) qui se déroulera du 22 au 26 avril à Essaouira. L’évènement est organisé par l’association Nature et Culture Burkina (Burkina Faso) et l’association Ibn Al Baytar (Maroc) et va aborder le thème «Beauté et innovation: vers une économie responsable en Afrique».

    L’édition marocaine cherche ainsi à reprendre et développer des notions évoquées lors des précédentes éditions du FIAB, tout en tenant compte de l’évolution des métiers de la beauté et des législations à travers le monde. «Le Forum connaîtra la participation de grands noms internationaux de la cosmétique et de l’industrie pharmaceutique comme Dior, L’Oréal, Greentech et l’italien Daviness ainsi que les nationaux comme Ircos laboratoires.

    Cette édition se penchera particulièrement sur les moyens de décliner les objectifs liés au Protocole de Nagoya et la convention sur la biodiversité», annonce Zoubida Charrouf, présidente de l'association Ibn Al Baytar. Le Protocole de Nagoya sur l'accès et le partage des avantages (APA) est un accord international sur la biodiversité qui vise le partage juste et équitable avec les populations locales des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques naturelles.

    Seront présents donc lors du Forum les détenteurs des savoirs traditionnels, les cultivateurs de plantes, des associations féminines, des étudiants et chercheurs universitaires, des institutionnels, des industriels internationaux et des producteurs d’actifs cosmétiques.

    Au menu, des échanges sur la mise en place de filières durables de plantes à visée cosmétique en Afrique ainsi que le partage des résultats des recherches sur les plantes africaines par de grands noms de la cosmétique. Les intervenants échangeront aussi sur l’apport du tourisme durable pour les métiers de la beauté ainsi que la création de réseaux pour la professionnalisation des acteurs locaux et le développement de l’entrepreneuriat cosmétique en Afrique.

    Des ateliers participatifs discuteront, entre autres, du Protocole de Nagoya  et comment concilier les intérêts locaux et ceux des utilisateurs finaux, ainsi que des systèmes participatifs de garantie comme une alternative pour les certifications biologiques, équitables et autres normes internationales.

    Sabrina BELHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc