×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Emmanuel Macron chez Sissi

    Par L'Economiste | Edition N°:5441 Le 29/01/2019 | Partager
    Droits humains et liens économiques… au menu des discussions
    Des accords et des contrats commerciaux
    macro_et_sissi_041.jpg

    La crise des «gilets jaunes» s’est invitée au débat entre le président français Emmanuel Macron et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Les deux dirigeants ont discuté aussi des droits de l’Homme et des enjeux régionaux  (Ph. AFP)

    La «stabilité d’un pays va de pair avec le respect des libertés»… Ce sont les propos du président français Emmanuel Macron qui a rencontré, hier lundi 28 janvier 2019 au Caire, son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Effectuant une visite officielle de trois jours pour renforcer les liens économiques avec le pays des pharaons, Macron avait prévenu qu’il entendait parler plus ouvertement avec le chef de l’Etat égyptien de la question des droits humains.

    En recevant le président égyptien en octobre 2017, il avait refusé de lui donner des leçons sur cette question sensible, provoquant l’indignation des associations. «Nous pouvons nous dire les choses de manière très franche (...). C’est ce que j’ai fait avec le président Sissi», a annoncé Macron.

    Tout en estimant qu’une «société civile dynamique, active, inclusive reste le meilleur rempart contre l’extrémisme et une condition même de la stabilité». Sans ces conditions, «l’image de l’Egypte peut se trouver abîmée», a argué le président français. «La discussion que nous avons eue avec le président Sissi est respectueuse de la souveraineté de l’Egypte», a-t-il plaidé.

    En réponse, le président Sissi a noté: «nous ne sommes pas comme l’Europe ou comme l’Amérique (...), nous ne pouvons pas imposer à toutes les sociétés un seul chemin». L’Egypte «ne sera pas construite par les blogueurs mais par le travail, l’effort et la persévérance. Nous ne voulons pas que les droits humains se résument uniquement aux blogueurs…», a-t-il ajouté. Les deux dirigeants devaient aussi discuter des grandes questions géopolitiques et des crises régionales, huit ans après le Printemps arabe.

    Au deuxième jour de sa visite, Macron a été accueilli par Sissi pour un entretien en tête-à-tête et la signature d’une trentaine d’accords et de contrats commerciaux, pour près d’un milliard d’euros. Ces accords visent à diversifier l’offre commerciale française, qui reste trop faible, selon le chef de l’Etat français.

    La France n’étant que le 11e partenaire de l’Egypte, troisième marché d’Afrique avec une population en forte croissance qui atteint les 100 millions d’habitants. Macron est d’ailleurs accompagné d’une cinquantaine de patrons français d’entreprises des transports, de l’énergie ou de la santé.

    F. Z. T. avec AFP

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc