×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Exploration: Gaz, pétrole… La liste des projets

    Par Nadia DREF | Edition N°:5441 Le 29/01/2019 | Partager
    2,44 milliards de DH d’investissements prévus en 2019 dont 1,6% par l’Onhym
    Forage de 9 nouveaux puits et acquisitions géophysiques de 1.300 km
    Les acteurs: Sound Energy, SDX Energy, PEL/Forpetro et Repsol/Shell…
    exploration_gaz_petrole_041.jpg

    Pour pallier les insuffisances du code actuel de l’hydrocarbure, le ministère de tutelle prévoit l’amendement de la loi n° 21-90 relative à la recherche et l’exploitation. Objectif : simplifier les procédures et introduire des hydrocarbures non traditionnelles. Les nouvelles dispositions législatives et réglementaires concernent les activités de recherche et d’exploitation des hydrocarbures non conventionnels (schiste bitumineux et gaz de schiste). L’amendement vise également à introduire d’éventuelles mesures incitatives en vue de rendre ce code plus attractif et compétitif

    Le sol marocain reste sous-exploré malgré les efforts fournis par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Sans surprise, l’exploration pétrolière et gazière maintiendra le même rythme qu’en 2018. Les investissements prévus, au cours de cette année, s’élèveront à 2,44 milliards de DH dont 38 millions pour l’Onhym et 2,4 milliards pour les partenaires (98,4%).

    Cette enveloppe servira aux acquisitions géophysiques (sismique 2D/ 1.300 km) ainsi qu’au forage, par les partenaires, de neuf puits d’exploration en onshore dont deux puits de développement. Il s’agit des permis Gharb occidental (4 puits), Lalla Mimouna (1), Grand Tendrara (1), Haha Onshore (1) ainsi que la concession Tendrara (2). Les principaux acteurs sont Sound Energy, SDX Energy, PEL/Forpetro et Repsol/Shell. Les autres partenaires continueront leurs travaux d’évaluation programmés sur leurs différentes zones.

    En offshore, Genel, Teredo et Kosmos prévoient, en 2019, le traitement et l’interprétation de 12.509 km² de sismique 3D pour le compte de l’Onhym. Par ailleurs, NewAge préparera l’acquisition de 2.000 km² de sismique 3D. 

    Quant aux travaux programmés par l’Onhym, ils se focaliseront sur l’évaluation du potentiel en hydrocarbures conventionnels et non conventionnels des différents bassins onshore et offshore entre Tanger et Lagouira. Ceci afin de les promouvoir auprès de l’industrie pétrolière.

    En parallèle, l’Office assurera la veille technologique et le suivi de l’évolution de la soumission marocaine de l’extension de son plateau continental Atlantique au-delà de 200M marin auprès de la Commission des Nations Unies en charge des limites du plateau continental (CLPC).

    Côté réalisations, «2018 a été marquée par le maintien des activités de l’exploration pétrolière des partenaires en conformité avec leurs engagements», tient à préciser l’Office. Les investissements globaux ont totalisé 2,5 milliards de DH dont 32,20 millions déboursés par l’Onhym et 2,47 milliards financés par les sociétés ou consortiums pétroliers. Cette enveloppe a servi à l’acquisition de 12.749 km²  (sismique 3D) en plus de 1.753,17 km (sismique 2D) ainsi que le forage de sept puits d’exploration dont quatre sont positifs.

    «2018 a été marquée par l’exécution de 5 forages sur les permis Sebou central et rharb occidental  par notre partenaire SDX Energy dont quatre sont positifs», souligne le management. Deux découvertes ont été répertoriées au niveau du puits ONZ-7 (Oulad Nzala-7) à 1.167,5 mètres de profondeur et du puits LNB-1 (Lanaabsa -1) à 1.861 mètres.

    Sur les permis  Grand Tendrara, Sound Energy  a réalisé un forage qui a montré des indices prometteurs de gaz  et a acquis 1.410,52 km de sismique 2D Sur les permis Anoual, Sound Energy a réalisé un programme sismique 2D de 342,65 km. En offshore,  ENI et ses partenaires Woodside et Chariot Oil ont foré un puits  sur les permis Rabat Deep offshore. En parallèle, Kosmos, Genel, Teredo et SDX Enery ont réalisé 12.749 km² de sismique 3D sur leurs permis respectifs.

    Trois nouveaux accords pétroliers ont été signés en 2018. Le premier a été signé avec Sound Energy et Schlumberger sur la zone Grand Tendrara, un gisement qui permettra d’alimenter les centrales de Aïn Beni Mathar et Tahadart. Le second a été paraphé avec Sound Energy sur la zone Sidi Moktar Onshore.

    Le troisième a été conclu  avec les sociétés Repsol et Shell sur la zone Tanfit. Ce dernier accord signe le come-back de deux mastodontes de l’exploration pétrolière, au grand bonheur du management de l’Office. Ces accords sont les fruits de la stratégie de promotion des potentialités pétrolières des bassins sédimentaires marocains, tient à préciser l’Office.

    Pour mieux vendre le potentiel du sol marocain auprès des investisseurs et développer davantage la recherche pétrolière, l’Onhym a participé, en 2018, à 16 conférences internationales et a réalisé une campagne porte-à-porte au Royaume-Uni et aux USA.

    Cet effort a été  couronné par l’organisation de 16 «data room» au profit de 13 sociétés pétrolières. Il s’agit en l’occurrence de CNPC, Europa Oil & Gas, SDX Energy, Hunt Oil, Total, Anadarko, Cairn Energy, Angel Rose, Predator, Shell, Woodside, ConocoPhillips, Chariot Oil & Gas.

    27,74 milliards de DH investis en 18 ans

    Les investissements réalisés par l’Onhym et ses partenaires, entre 2000 et 2018, ont atteint 27,74 milliards de DH dont 96% supportés par les partenaires. Ils ont doublé entre 2017 et 2018 passant de 1,27 milliard de DH à 2,5 milliards de DH dont 98,7% investis par les opérateurs privés. Entre 2017 et 2018, les entreprises et groupements pétroliers ont acquis 19.614 km² de sismique 3D ainsi que 4.597 km de sismique 2D. Ils ont également exécuté treize puits d’exploration dont neuf dans le bassin du Gharb. Sept de ces puits ont abouti à des découvertes de gaz.

    Nadia DREF

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc