×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Marrakech enregistre 10 records du monde aux enchères

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5431 Le 15/01/2019 | Partager
    Pour la 3e vente Paris#Marrakech d’Artcurial
    3 vacations d’art orientaliste et d’art contemporain africain
    Total enregistré: 1.890.040 euros
    marrakech-vente-aux-enchere-031.jpg

    Le peintre français Eugène Girardet décroche le plus haut prix de la vacation d’art orientaliste de la dernière vente d’Artcurial. L’huile sur toile «La gazelle apprivoisée» de 1879 a été adjugée 300.400 euros, frais inclus  (Source: Artcurial)

    Une centaine de lots sont passés sous le marteau du commissaire-priseur François Tajan. La vente Paris#Marrakech, organisée en cette fin d’année par Artcurial, signe 10 nouveaux records du monde aux enchères. Total enregistré pour les 3 vacations d’art orientaliste et d’art contemporain africain: 1.890.040 euros. Moins que l’année dernière.

    «La bourse a beaucoup joué car nous avons eu des annulations d’ordres de clients européens et américains 15 jours avant la vente», confiait Olivier Berman, directeur associé chez Artcurial. Pour autant, «tout ce qui a trouvé preneur a été très bien vendu. Le marché de l’art est très cyclique. Tout dépend des envies, des goûts et des humeurs. C’est avant tout un marché de plaisir, et non un marché financier», continue-t-il.

    C’est l’exceptionnelle collection privée orientaliste d’un amateur italien, «De Constantinople à Tanger», qui a ouvert le bal de cette 3e édition. Ici, 3 records du monde pour notamment Théodore Frère et sa «Grande caravane de La Mecque», une huile sur toile du 19e, d’1 mètre 70 de long, cédée à 195.000 euros, ou pour la «Salammbô» de Jean-Paul Sinibaldi, peinte en 1885 sur une toile de 3m 50, qui a changé de main pour 182.000 euros.

    Deux oeuvres d’exception achetées par des collectionneurs du Moyen-Orient. La première marche de cette vacation revient au peintre orientaliste français, Eugène Girardet, qui décroche le plus haut prix avec l’huile sur toile «La gazelle apprivoisée» de 1879. «Un des plus beaux tableaux de la collection» pour Tajan, qui a arrêté les enchères à 300.400 euros, frais inclus. Le second volet orientaliste, Majorelle et ses contemporains, a récompensé l’artiste Chaïbia avec l’huile sur toile «Spectateurs de Tennis» réalisée en 1987 qui atteint 78.000 euros.

    Les 6 nouveaux records du monde restants reviennent au dernier chapitre de la vente, dédié à l’art contemporain africain. «African Spirit» a vu s’envoler l’acrylique et paillettes sur toile du grand Chérif Samba, «J’aime la couleur», cédée pour 91.000 euros. Sur ce tableau, l’artiste congolais se représente avec le visage découpé en spirale, sur fond de ciel bleu, un pinceau entre les dents.

    L’usage et la parfaite maîtrise de la couleur étant une caractéristique forte de son oeuvre. Autre poids lourd, le sculpteur congolais, Bodys Isek Kingelez, qui dépasse lui aussi le record établi l’année précédente par Artcurial avec son œuvre Pacific Art. Faite de carton, bois, papier, collage et plastique, elle a été adjugée 71.500 euros à un collectionneur européen.

    L’Odalisque de Seydou Keïta, l’un des maîtres de la photographie de studio dans toute l’Afrique de l’Ouest, l’installation murale «Tafo ou la force du verbe» d’Abdoulaye Konaté ou encore la soie de la Malawienne Billie Zangewa, qui a fait l’objet d’une belle bataille d’enchères entre Paris et Marrakech, sont les autres prix records de ce dernier chapitre.

    Cette 3e vente Paris#Marrakech lançait la 1re Marrakech Art Week, qui a réuni 12 acteurs culturels de la ville rouge. «Un événement qui, comme le précise Berman, sera de retour l’année prochaine dans une formule enrichie. Ce nouveau rendez-vous culturel créé par Artcurial va se développer».

    J. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc