×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    Rétrospective 2018 - Les nouveaux champions du BTP

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5422 Le 28/12/2018 | Partager

    ■ Les grands groupes se distinguent

    Les plus grands groupes du BTP se sont engagés ces dernières années dans des chantiers structurants tous azimuts : LGV, gares TGV, ports, aéroports, ouvrages d’art, viaducs… L’année 2018 aura été un bon cru pour beaucoup d’entre eux et 2019 s’annonce sous de bons auspices. Au niveau national, la livraison de la LGV, de ses principales gares, le lancement de la ligne Casa-Tanger ont marqué la fin de l’année en cours. La 1ère phase du gigantesque chantier de Nador West Med, le futur port de transbordement pétrolier, sera finalisée dans 2 ans. Ce projet en est aujourd’hui à mi-chemin. Le terminal I de l’aéroport Mohammed V est pratiquement finalisé … A Casablanca, les échéances pour les gros chantiers du Plan de Développement (PDGC) arrivent et les livraisons s’enchaîneront tout au long de l’année 2019. Pont à haubans, grand théâtre, promenade de la mosquée Hassan II, corniches, ouvrages d’art, voiries … Ces chantiers sont certes pilotés par des SDL (comme Casa-Aménagements et Casa-Transports), mais des dizaines d’entreprises y ont contribué, dont des champions nationaux à l’instar de TGCC, SGTM, Seprob… L’expertise de ces groupes se distingue non seulement au Maroc, mais aussi à l’échelle continentale. Voici un tour d’horizon des projets les plus emblématiques et surtout ceux qui arriveront à terme dans les mois à venir.

                                                                                     

    ■ Grand-Théâtre: Il faudra encore attendre quelques mois

    Si de l’extérieur le Grand-Théâtre semble bien avancé, quelques petites améliorations nécessiteront encore des travaux supplémentaires, selon des sources bien informées. Du coup, les délais de livraisons sont repoussés pour quelques mois encore. Le groupe TGCC est en charge des gros œuvres, de la charpente métallique, de l’étanchéité et des prestations de finition. La facture, qui s’élève à 1,4 milliard de DH, est supportée entre autres par la DGCL, la CUC, la région….

                                                                                     

    ■ Promenade de la mosquée Hassan II

    promenades_mosquee_hassan_ii_22.jpg

     

    La totalité de la corniche de Casablanca, de la moquée Hassan II jusqu’au Morocco Mall, est en phase finale d’aménagement. Mais la promenade de la mosquée Hassan II est celle qui a pris le plus d’avance. Cette conception du cabinet canadien Lemay est exécutée par le groupe TGCC. Conçue pour être une plateforme d’échange et un lieu de rencontres pour tous les casablancais, la promenade maritime de la mosquée aura nécessité, à elle seule, une enveloppe de 200 millions de DH.

                                                                                     

    ■ Le Noeud «A» déjà opérationnel

    neoud_a_022.jpg

     

    Cet ouvrage d’art, situé dans le prolongement du pont à haubans à l’entrée de la ville, a considérablement fluidifié la circulation vers toutes les destinations (centre-ville, Rabat, Marrakech, aéroport Mohammed V, CFC, El Jadida…). A Casablanca, plusieurs ouvrages d’art sont signés par le groupe SGTM. Livrés ou sur le point de l’être, ces projets ont vocation à faciliter la mobilité. C’est le cas du «Noeud A». Cet enchevêtrement d’une dizaine de routes et de ponts (devant le siège de l’OCP) et son prolongement sur la route d‘El Jadida (carrefours des préfectures et Azbane) ainsi que les 2 trémies ont été livrés au fur et à mesure (sises bd Sidi Abderrahmane à Hay Hassani et à côté du zoo d’Aïn Sebaâ).

                                                                                     

    ■ Casanfa: Un pôle d’attraction en devenir

    Une nouvelle centralité urbaine sur plus de 350 hectares en plein centre. C’est ce qu’offre Casanfa. Le site est en plus un centre financier et d’affaires en devenir. Ce nouveau pôle urbain compte, outre les logements, des bureaux, des commerces, des hôtels ainsi que des équipements d’éducation, de santé, de culture, sports et loisirs. L’Auda, filiale de la CDG en charge de ce projet, vient d’ailleurs de lancer un appel d’offres pour la sélection des candidats afin de procéder à l’exploitation des premiers locaux commerciaux, situés sur Anfa Park (50 hectares). Les premières livraisons ont déjà commencé. C’est le cas du promoteur Yasmine Signature qui a démarré en 2018 les livraisons de ses tours végétales. D’ici les 3 à 5 prochaines années, Casanfa offrira une superficie globale de près de 250.000 m2 dédiés à l’immobilier professionnel, dont 200.000 pour Casa Finance City uniquement.

                                                                                     

    ■  Pont à haubans: Bientôt l’ouverture

    pont_a_haubans_022.jpg

     

    Cet ouvrage réalisé par Seprob est désormais la porte d’entrée de la capitale économique. D’ailleurs, les Casablancais attendent avec impatience sa mise en service. Le pont à haubans de Sidi Maârouf, pratiquement finalisé, devrait être livré en principe fin 2018, selon Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, (cf. édition du 30 juillet 2018). Aujourd’hui, cet ouvrage d’art semble opérationnel, mais ses abords sont loin de l’être. En effet, les giratoires, voiries et autres aménagements urbains ne sont pas encore finalisés, ce qui occasionne une gêne de la circulation et des bouchons à l’entrée de la ville.
    D’une longueur de 224 mètres, soit le quart du pont de Bouregreg (800 m), le pont à haubans de Sidi Maârouf devra résorber la congestion de la circulation induite par un trafic exceptionnel de 17.000 véhicules/h en heures de pointe. Coût global: 688 millions de DH (y compris celui des aménagements aux alentours et des expropriations).

    A. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc