Société

Une «Soirée des cœurs» pour sauver une vie

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5211 Le 16/02/2018 | Partager
Abderazak Karim, 17 ans, atteint d’une insuffisance cardiaque au stade terminal
Initié par des étudiants de l’Institut des hautes études paramédicales du Sud
L’événement est prévu le 9 mars prochain au Four Seasons
coeur-amour-011.jpg

Les membres du BDE de l’Institut des hautes études paramédicales du Sud organisent, aux côtés de l’Association marocaine de la transplantation cardiaque, la «Soirée des cœurs» le vendredi 9 mars prochain. Objectif: participer aux frais de greffe nécessaire pour sauver la vie d’Abderazak Karim, atteint d’une insuffisance cardiaque au stade terminal (Ph. Pixabay)

Ils sont membres du BDE, le bureau des étudiants, de l’Institut des hautes études paramédicales du Sud (IHEPS). Et apparemment, aussi ambitieux que généreux. Ces jeunes, âgés de 18 à 23 ans, organisent le vendredi 9 mars prochain une «Soirée des cœurs» pour Abderazak Karim, qui souffre d’une insuffisance cardiaque au stade terminal. Pour lui sauver la vie, il faut réunir la somme de 2 millions de dirhams nécessaire à sa greffe prévue à l’hôpital parisien Bichat.

Un montant bien trop élevé pour sa famille. Pourtant son état de santé très critique nécessite une intervention dans les plus brefs délais. Afin de réunir de quoi supporter les frais de transfert et de soins d’Abderazak, ces jeunes étudiants de l’IHEPS organisent cette grande soirée à l’hôtel Four Seasons, avec le soutien de l’Association marocaine de la transplantation cardiaque (AMTC).

Des stars marocaines ont bien voulu répondre à leur invitation pour animer la soirée. Toutes ces bonnes volontés réunies espèrent ainsi participer à changer le destin de ce jeune homme de 17 ans, dont la greffe est le seul espoir.

Tout a commencé en début d’année universitaire, une fois les membres du BDE réunis. «Nous voulions impérativement nous démarquer des autres en ayant le titre du meilleur BDE de l’histoire de l’école, explique Salma Madih, la présidente du bureau, et étudiante en 2e année orthophonie.

Pour cela, nous avons décidé de ne pas nous limiter aux seuls loisirs mais de mettre également en place un programme de conférences étalé sur toute l’année». C’est ainsi qu’a eu lieu, le 18 décembre dernier à Marrakech, un premier rendez-vous dédié à la question du don d’organes, aux côtés de l’AMTC. «L’objectif était de sensibiliser un grand nombre de citoyens et de répondre à leurs questions en se basant sur 3 volets majeurs: scientifique, religieux et juridique» continue Madih.

L’occasion de prendre connaissance des avancées au Maroc sur la greffe, avec des témoignages de parents concernés par cette maladie (voir L’Economiste n°5170). Loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin, il s’agit donc aujourd’hui d’allier l’information à l’action avec cette «Soirée des cœurs», qui a besoin du soutien du plus grand nombre de citoyens possible. Chaque inscription étant une marche de plus franchie vers la nouvelle vie d’Abderazak Karim et de sa famille.

De notre correspondante permanente, Stéphanie JACOB

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc