Habillage_leco

Documents

Des idées qui changent le monde

Editorial 60 histoires d’espoir Au-delà du flot ininterrompu de mauvaises nouvelles vivent de nombreuses histoires d’espoir. Des récits de solutions concrètes. Des témoignages d’acteurs du changement, qui prennent à bras-le-corps certains des problèmes les plus urgents dans le monde pour améliorer, grâce à leurs idées innovantes, le sort de millions de personnes. Des histoires qui méritent d’être lues et partagées, pour non seulement rééquilibrer notre vision du monde, mais également inciter à répliquer les solutions existantes ailleurs sur la planète. Les médias peuvent jouer un rôle crucial en racontant ces histoires individuelles qui tissent un mouvement mondial. C’est pourquoi Sparknews invite depuis cinq ans des journaux à participer à l’Impact Journalism Day et à s’emparer du pouvoir du journalisme collaboratif pour faire émerger ces histoires de changement. Chaque année, ces journaux explorent toute une palette de solutions novatrices et les publient le même jour dans un supplément spécial. En cumulant les suppléments papiers et les sections digitales, ils touchent ainsi 120 millions de personnes. Conscientes de l’impact de ces articles, plusieurs publications intègrent désormais à leur couverture mondiale quotidienne des histoires riches en solutions. Pour la cinquième édition de l’Impact Journalism Day, les médias sont rejoints par des organisations qui pensent, elles aussi, que ces histoires peuvent amorcer le changement. Parmi elles, l’Organisation des nations unies (ONU) ainsi que One Young World, qui réunit chaque année 1.500 jeunes leaders du domaine social et du monde de l’entreprise impliqués dans des initiatives d’innovation positive. Une vaste communauté de personnalités et de citoyens ordinaires ont également joint leur voix et signé un manifeste pour affirmer que chacun – gouvernements, secteur privé, société civile, ONG et anonymes – peut intervenir pour façonner un avenir meilleur. Vous aussi pouvez prendre part à cet élan de transformation. Découvrez ceux qui ont réussi à apporter des réponses à des enjeux tels que l’accès à la santé et à l’eau, la qualité de l’éducation, des conditions de travail décentes et l’énergie propre. Chacun illustre concrètement le pouvoir d’initiatives individuelles ou collectives contribuant à se rapprocher des nouveaux Objectifs de développement durable de l’ONU: éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir prospérité et santé pour tous. Nous espérons que vous aimerez découvrir ces histoires… et deviendrez vous-même une partie de la solution. Signez le manifeste (http://sharestoriesofchange.org) et partagez les récits qui vous impressionnent le plus sur Facebook et Twitter (#ImpactJournalism, #StoryOfChange, @Sparknews, @leconomiste). Christian de Boisredon, fondateur de Sparknews et Ashoka Fellow & toute l’équipe de Sparknews  

Sur les traces des étudiants entrepreneurs

■ Des centaines de jeunes s’activent dans les juniors entreprises ■ Abritées dans de grandes écoles et business schools ■ Une confédération, à  l’image de la CGEM voit le jour (Pages IV & V) ■ Un milliard de DH pour la formation professionnelle (Page III) ■ Mövenpick Marrakech dynamise sa Génération Y (Page II) ■ Un groupe scolaire 100% numérique à Souss Massa (Pages VI-VII) ■ Les managers qui bougent (Pages II & III)

L’Agence universitaire de la francophonie opère sa mue

■ NEUF, un nouvel espace universitaire francophone ■ Qualité de la formation et employabilité des diplômés dans le viseur ■ Parité, excellence, ressources en libre accès… les bases du chantier en cours (Pages IV à VI) ■ Crédit du Maroc partage: les clés de sa transformation RH (Page III) ■ Boss coaching: Guider les patrons pour libérer leur potentiel ■ Entreprenariat: Le laboratoire d’Avito tient ses promesses (Page VII) ■ Les biologistes médicaux lancent une licence professionnelle (Page II)  

Automobile: Les promos du Ramadan

Pour les distributeurs-importateurs, le mois de Ramadan rime avec remises, rabais, promotions et animations. C’est l’occasion idéale pour eux booster leurs ventes à l’approche de la saison estivale. Au programme, une pléthore d’offres a été concoctée pour la circonstance. Cela va de la remise aux animations en passant par le financement et l’assurance. Tout est fait pour faire «craquer» le consommateur.  

Dirigeants: Malheureux et épuisés!

■ 55% disent souffrir de stress, fatigue chronique et insomnies ■ La crise économique les met en permanence sous pression ■ Mais 48% restent attachés à leur entreprise (Page III) ■ RSE: Les sociétés cotées à la traîne (Pages IV & V) ■ Les grands défis de l’Internet des objets (Pages VI & VII) ■ Un «lycée canonique» ouvre ses portes à Rabat         ■ L’Ensa d’Oujda lance sa plateforme de génie industriel (Page  II)

Ecole: Quand les élèves prennent la parole

■ Un conseil des élèves voit le jour à Casablanca ■ Education aux valeurs, centres d’écoute, loisirs,… ce qu’ils réclament ■ Violence, harcèlement, triche, absentéisme, ils ont enquêté! (Pages IV à VI) ■ Enseignement supérieur Les écoles privées veulent leur propre agence (Page II) ■ Exit le DRH «gardien de la paix»! (Page VII)  ■ Les directeurs financiers obnubilés par l’Afrique ■ Math Days: Redécouvrir les mathématiques autrement (Page III)  

Au coeur de la transition logistique

■ La stratégie nationale négocie un virage à 180 degrés ■ Retail, automobile, aéronautique... les nouveaux  moteurs de croissance ■  Dislog triple ses capacités de stockage ■ ONCF: La LGV libère les capacités ■ Interview avec Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF

La difficile percée de la RSE

■ Seulement 1% des entreprises respectent le code du travail, selon l’Agef■ Les 3/4 ignorent le référentiel permettant d’installer une démarche dédiée■ Un thème central des 3es Rencontres internationales des sciences du management (Pages IV à VIII) ■ Education: La recette Medersat.com (Page II) ■ Thèses de doctorat: Les sciences sociales dominent (Page XI) ■ LG, un géant qui s’est construit grâce à la R&D (Page X) ■ L’ESJC ouvre ses portes à ses futurs étudiants (Page IX)

Recherche scientifique: Cadi Ayyad, un pôle d’excellence

■ L’université collabore avec un réseau international de 70 chercheurs et 100 doctorants ■ Classée A+ par l’Agence française de l’évaluation de la recherche scientifique ■ Zoom sur MarrakAir, un projet pionnier au Maroc dans la mobilité urbaine (Pages IV & V) ■ L’Essec ouvre ses portes à Rabat (Page III) ■ Formation en ligne: Un certificat HEC pour les patrons (Page II) ■ L’école belge ouvre une nouvelle maternelle (Page II) ■ Le rush des écoles étrangères d’ingénieurs (Page VI)  

Le bac + 5 devient le référentiel sur le marché

Moi Bac+5: Une tête bien faite et… un portefeuille de soft skills Que vaut le diplôme «Bac+5» popularisé par l’accord européen de Bologne sur l’harmonisation des titres universitaires et délivré par nos universités et grandes écoles sur le marché du travail? Quelles sont les filières qui ont le plus de succès et qui aimantent nos jeunes étudiants? Et que valent ces diplômes historiques, de gestion et de management, qui ont fait florès à une certaine époque? Ces questions et tant d'autres relatives à la qualité des diplômes et leur crédibilité sur le marché du travail hantent les centaines de milliers d'élèves qui se préparent aux épreuves du bac en cette période...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc