Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:5181 Le 03/01/2018 | Partager

■ Avito.ma lance le premier incubateur de start-up interne
Après avoir lancé en février 2016 l’Innovation Lab, qui permet à des étudiants d'exprimer leurs talents créatifs en concevant des produits nouveaux, Avito a choisi d’investir dans l’open innovation à l’attention de ses collaborateurs. Fin novembre, l’entreprise a démarré le projet Hunters, le premier incubateur de start-up interne au Maroc. Destiné à valoriser les approches disruptives et à soutenir l’entrepreneuriat digital des employés d’Avito, Hunters fonctionne selon un principe original : les différentes phases de l’incubation et de l’accélération des start-up se font à la manière des niveaux d’un jeu vidéo. Faisant référence à la « chasse » de nouvelles opportunités de business dans les marchés émergents, Hunters a déjà permis l’organisation de plusieurs workshops en interne et d’un premier appel à projets, auquel ont répondu 11 collaborateurs soumettant 4 initiatives de start-up. Chaque projet comprend une étude de projet avec un calendrier et une série d’objectifs à atteindre. À chaque étape, les équipes profiteront du support d’Avito.ma et d’avantages qui évoluent au fur et à mesure que le projet prend forme.

■ Inwi accompagne MIT Enterprise Forum Pan Arab
Inwi réitère son engagement à accompagner les entrepreneurs et les porteurs de projet marocains. Pour la deuxième année consécutive, l’opérateur télécom accompagne le MIT Enterprise Forum Pan Arab pour le « MIT Enterprise Forum Arab Startup Competition 2018». Le rendez-vous pour primer l’innovation et encourager l’entrepreneuriat dans la région Mena est organisé en partenariat avec la communauté Jameel et l’opérateur Télécoms international Zain. Le MIT Entreprise Forum Arab Startup Competition est doté d’un prix cumulé de 160.000$.  L'année dernière, pour son 10e anniversaire, la prestigieuse compétition a connu un franc succès.

■ Aéroport d'Essaouira: Hausse du mouve­ment des passagers
Le mouvement des passagers au niveau de l’aéroport in­ternational d’Essaouira Mogador a enregistré une hausse de 20,05%, durant les 11 premiers mois de l’année 2017, selon l’Office national des aéroports (ONDA). En chiffres, cette per­formance correspond à quelque 76.346 passagers ayant utilisé cet aéroport pour leurs déplacements durant les onze premiers mois de l’année écoulée, contre seulement 63.596 passagers durant la même période de l’année 2016.
Pour ce qui est du seul mois de novembre 2017, le mou­vement des passagers a plus que doublé au niveau de cette plateforme aéroportuaire pour s’établir à un taux de variation de l’ordre de 103,88 % comparativement à la même période de l’année 2016, note la même source. Ainsi, ce sont quelque 6.824 passagers qui ont transité par cet aéroport durant le mois de novembre 2017, contre seulement 3.347 durant le même mois en 2016, fait savoir la source, relevant que cette hausse s’explique par l’ajout de nouvelles lignes par les com­pagnies Transavia et Easy Jet, outre l’inauguration de la ligne aérienne domestique Casablanca-Essaouira. D'une fréquenta­tion de 2 à 3 vols par semaine en 2012, l’aéroport internatio­nal Essaouira Mogador est actuellement à 15 vols/ semaine, alors que l’ambition est de passer à 25 ou 30 vols/ semaine à l’horizon 2019, selon le Conseil provincial du tourisme (CPT) de la ville.
■ Fès célèbre sa journée annuelle
Du 4 au 7 janvier aura lieu la célébration de la 8e journée annuelle de Fès à l’initiative du Forum marocain des initiatives environnementales. Placée sous le thème «Le développement de Fès et les questions de la durabilité», cette manifestation tend à débattre des mécanismes et des moyens à même de relancer la dynamique socio-économique de la ville et de mettre en valeur son patrimoine millénaire. Initiée notamment en partenariat avec la Commune urbaine de la ville, le Conseil régional et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, cette rencontre vise également à examiner les dysfonctionnements et les problèmes qui entravent le développement de la ville et entachent son paysage urbanistique. La célébration de la 8e journée annuelle de Fès prévoit également la projection d’un documentaire thématique, des expositions de produits d’arti­sanat, une cérémonie en hommage à des artisans, des ateliers thématiques et des activités artistiques au profit des jeunes. Fondée en 808 de l'ère chrétienne (192 H), la ville de Fès, clas­sée patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, comprend, entre autres, 11 medersas, 43 écoles coraniques, 83 mausolées et zaouïas et 176 mosquées, dont l’Université Quaraouiyine.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc