×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Virus mortel

Par L'Economiste| Edition N°:4493 Le 30/03/2015 | Partager

Le 31 mars est non seulement le dernier délai pour les premières grandes échéances fiscales de l’année (IS, IR et TVA), mais surtout un rendez-vous redouté par des milliers de petites entreprises. La plupart sont aujourd’hui asphyxiées financièrement et plongées dans une crise de trésorerie à cause des délais de paiement trop longs. Les échéances de fin de mois tournent au cauchemar pour leurs dirigeants qui doivent  s’en remettre au banquier afin d’obtenir un dépassement sur le découvert pour régler l’impôt en attendant un hypothétique règlement de clients. Aucun secteur n’est épargné par ce virus «Ebola» du monde des affaires.
Les délais moyens de paiement – encore que la moyenne ne veut rien dire dans ce domaine – dépassent largement les six mois, voire plus d’une année dans des cas extrêmes. A l’évidence, le poids des mauvaises habitudes a été plus fort que la loi. A bien des égards, la législation sur les délais de paiement s’est avérée  inopérante.  Pour préserver la relation commerciale avec leurs clients, nombre de PME prennent sur elles les pénalités de retard censées être à la charge du client. Par ailleurs, l’exclusion du périmètre de la loi des grands acheteurs du public, desquels dépendent des milliers d’entreprises, aura été un facteur paralysant.
Le plus grave, c’est que la situation ne fait que se détériorer. Plus les années passent, plus les délais de paiement s’allongent. Résultat, le nombre de TPE mises en veilleuse (il s’agit en réalité d’une fermeture déguisée) explose. Elles ont été emportées par les impayés de leurs clients. De plus en plus de personnes, tentées par une expérience de création d’entreprises, cherchent à retourner au salariat. Pour rappel, la loi sur l’auto-entrepreneur vient d’être promulguée.
Abashi SHAMAMBA

Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc