×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Une force

Par L'Economiste| Edition N°:4485 Le 18/03/2015 | Partager

Elle fait rêver tous les jeunes étudiants des écoles de communication ou de commerce, partout dans le monde: la marque. Elle est en effet l’essence du produit; ce qui reste quand le produit n’existe plus. Il arrive même que les trop pressés d’entre les jeunes pensent pouvoir inventer une marque avant d’avoir posé le produit et tout le processus, industriel, humain, agricole… qui aboutit à ce produit.
Ne sourions pas de cet espoir. Il ne fait rien d’autre que souligner l’importance de la marque, y compris chez nous, pays pré-émergent, où l’on a encore trop tendance à raisonner en termes de disponibilité/prix.
Cette référence-là est élémentaire, mais bien trop élémentaire pour rester décisive. Par deux fois en moins de six mois, le Maroc accueille des rassemblements de professionnels autour de cette question-là. Elle bouscule des certitudes, renverse des positions acquises, déstabilise des fondements, invente des critères (voir nos investigations en pages 7 à 11).
Dans les entreprises privées, dans les salles de ventes d’art, on sait comment mesurer la valeur d’une marque.  On peut même calculer sa capacité future à rapporter de l’argent.
Et pourtant, ce n’est pas tout. Il se produit d’autres phénomènes aussi puissants qu’insaisissables, dépassant le cadre de l’entreprise.
Lorsque, dans un pays, l’influence de ceux qui «pensent-marque» grandit, il se passe autre chose que du commerce: la part immatérielle de la richesse augmente.
Cette croissance-là ne vient pas de ce que la nature ou la chance a donné. Elle sort tout entière de ce que les femmes et les hommes sont capables de faire avec leur esprit d’initiative et leurs compétences. Une force appuyée tout entière sur la liberté qu’il faut, pour imaginer, puis créer ce que l’on n’aura encore jamais vu.
Nadia SALAH
 

Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc