×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Surprises

    Par L'Economiste| Edition N°:1353 Le 13/09/2002 | Partager

    Les candidats aux élections législatives ont treize jours pour convaincre. Le top chrono pour la campagne électorale sera ainsi donné ce vendredi à minuit. La bataille sera rude. Les circonscriptions sont grandes. Les candidats doivent faire preuve d'originalité et d'imagination. L'objectif est d'attirer le maximum d'électeurs. Les sondages ont montré qu'une grande partie d'entre eux est toujours indécise. Il ne s'agit pas de les séduire en utilisant l'argent pour acheter les voix. Les sanctions prévues par la loi contre les tricheurs et les intermédiaires sont sévères. Les partis politiques le savent, un spot TV est là pour le leur rappeler. On retrouvera chez les candidats les mêmes thèmes qui sont au coeur des préoccupations actuelles de l'opinion publique: lutte contre le chômage, pauvreté, promotion de la femme et sécurité… Cependant, les plus futés puiseront dans le social de proximité, particulièrement avec cette rentrée des classes pour l'aide aux familles qui ne parviennent pas à couvrir les frais engendrés.Reste que les partis n'ont pas confectionné leurs listes en fonction des programmes. C'est la popularité des personnes qui a primé. Ce n'est pas sûr que la notoriété d'un candidat suffit à lui assurer un succès, particulièrement dans un contexte où les règles de jeu ont changé. D'autres éléments entreront en compte: le sureffectif des candidats et les nouveaux arrivés dans la politique provoqueront à coup sûr l'éclatement de l'électorat. Cela fragilisera les favoris. De grandes surprises sont au rendez-vous. Alors, mesdames, messieurs, du concret, que du concret, rien que du concret!Mohamed CHAOUI

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc