×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Pressions

Par L'Economiste| Edition N°:4612 Le 21/09/2015 | Partager

Après deux années de tergiversations,  l’équipe Benkirane s’est enfin orientée  vers une politique énergétique sérieuse, bien aidée, reconnaissons-le, par l’incroyable baisse des prix du baril. Il reste encore à faire rentrer le gaz dans la norme.
Il existe un autre point où la vision stratégique s’est améliorée: l’analyse de la chaîne de valeur de l’énergie fossile.
L’effondrement  de la Samir a brutalement posé cette équation: où sont les points stratégiques dans la chaîne de valeur  des hydrocarbures?
Ils sont d’abord dans les bonnes relations commerciales avec les producteurs, de brut ou de raffiné. Ensuite dans la capacité à livrer. Enfin, la valeur stratégique est dans la puissance de stockage et dans la capacité à la sécuriser. En trois mots: des factures payées à temps  et de la logistique, ni plus ni moins. Depuis longtemps, ni le lieu et ni le contrôle du raffinage n’ont d’importance.
C’est d’ailleurs  sur cette approche stratégique que sont lancés, avec la bénédiction royale,  les projets de ports pétroliers, sur la Méditerranée et sur l’Atlantique: transporter et stocker, pour le Maroc et éventuellement pour les voisins qui ne peuvent le faire. Dans ce contexte, seules les cuves de la Samir ont leur place. Pas le reste, endetté de 40 milliards de DH, avec d’’incompréhensibles approbations des autorités boursières et des anciens ministres des Finances.
Pour autant, la partie n’est pas encore gagnée: de très fortes pressions s’exercent sur les pouvoirs publics pour que l’Etat «sauve la Samir». Les lobbies souhaitent récupérer leur mise, bien mal engagée: espoir légitime qui se heurte à l’intérêt national, légitime lui aussi.
Ce sera le premier vrai gros problème politique que le gouvernement Benkirane devra résoudre. Va-t-il tenir? Va-t-il céder?
 

Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc