×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Oeufs d’or

Par L'Economiste| Edition N°:3536 Le 24/05/2011 | Partager

A l’issue du deal Etat-BCP, c’est une consolation de constater qu’il y a encore de belles affaires qui permettent de sauver la face des finances publiques. Bien sûr si les impératifs de restructuration du côté bancaire sont amplement justifiés, nul n’est censé se satisfaire des motivations qui ont pu amener l’Etat à se délester d’une participation stratégique. Ici, c’est le corollaire d’une vision, d’une stratégie qui vise à placer un groupe bancaire ambitieux dans les standards internationaux, à l’instar des «grands groupes mutualistes où les banques régionales détiennent la majorité, voire la totalité du capital de leur banque centrale». Là, c’est plutôt le contexte d’une préoccupante fragilité financière et l’urgence de liquidités pour un budget asphyxié. Oui, à la lumière des inquiétudes sur le front des finances publiques, l’Etat est appelé à se justifier sur l’usage qui sera fait de ces 5,3 milliards de DH. C’est une partie du débat qui ne peut être occultée. Au moment où nous assistons à une multiplication de bonus sociaux qui donnent l’impression de s’envoler jusqu’à phagocyter la marge de manœuvre budgétaire du pays.
Des sollicitations dont le coût a été négligemment sous-évalué et qui donne l’idée d’un Etat impécunieux. Cela vient rappeler que l’Etat providence ne peut fonctionner éternellement à guichet ouvert, qu’il faut revoir les politiques publiques. Ou au moins commencer par évaluer les coûts des élans de générosité qui sont déployés. Ici pour les diplômés chômeurs, là pour calmer les médecins en grogne, là encore pour financer les hausses du Smig.
Car, faute de tailler dans les dépenses, il faut donc manœuvrer du côté des recettes. Sauf qu’il est vain d’espérer dénicher tout le temps, sur le modèle BCP, d’autres poules aux œufs d’or.

 

Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc