×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Moyens

    Par L'Economiste| Edition N°:3699 Le 16/01/2012 | Partager

    Le Maroc continue de jouer à se faire peur en matière de finances publiques. On l’avait remarqué ces derniers mois avec de nombreuses dépenses validées dans l’urgence du printemps arabe. On le redécouvre de nouveau aujourd’hui, avec un déficit budgétaire abyssal et un Etat qui peine à réduire son train de vie, où les promesses de rigueur sont inlassablement réitérées mais où les actes ne suivent pas. L’amortisseur social est un gouffre financier, un fossoyeur de recettes, lorsque les mécanismes de subventions, les emplois n’ont pas de justifications économiques. C’est le premier dogme à battre en brèche. Le second est de considérer que l’on peut tirer sans fin sur une socialisation, non productive, de l’économie, alors que la priorité doit être celle de maintenir la rentabilité des usines. Cette crise interpelle donc durablement le gouvernement sur sa manière de faire de la politique. Le temps n’est plus aux mesures cosmétiques, ni à la symbolique des ministres qui se déplacent en train.
    Il faut mettre fin à un rêve qui nous a bercés pendant ces derniers mois et qui a fini par charrier des objectifs trompeurs, avec leurs corollaires, une mécanique de déclin, de déficits...
    La rapidité de la dégradation de la position française est là pour rappeler qu’il n’y a que quelques pas pour franchir le mur du son, y compris pour les grandes puissances économiques.
    Il est temps de restaurer une compétitivité compromise et combattre l’illusion de vouloir vivre au-dessus de ses moyens.

    Mohamed Benabid

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc