×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:262 Le 09/01/1997 | Partager

AU stade de développement atteint par le Maroc actuellement, il est parfaitement réaliste de penser que la collectivité doit prendre en charge, au moins partiel-lement, les plus démunis d'entre nous.
La restructuration, la mise à niveau et la phase de développement atteinte par le Maroc entraînent deux conséquences contradictoires.
D'un côté, le niveau économique général s'améliore et continue à s'améliorer. D'un autre côté, le chômage et la pauvreté, qui pourtant diminuent, sont de plus en plus intolérables. Plus le niveau général s'améliorera, plus la pauvreté sera intolérable.
C'est là une contradiction qui, si l'on n'y prend garde, pourrait être fatale. Elle est inhérente au stade de développement que le Maroc a atteint, le risque pourtant est qu'elle soit traitée de manière démagogique ou même totalitaire.

Il faut que les retombées du progrès économique soient palpables pour l'ensemble de la société, et notamment par les plus démunis d'entre nous.
Il est temps que le Maroc mette en place une sorte de «filet social» qui consisterait en un revenu minimum garanti. Cela pourrait être 300 ou 400DH par mois, versés à tout adulte qui ne bénéficie d'aucune ressource.
Combinée à une grande souplesse dans la gestion de l'emploi au niveau du privé et à une rationalisation des recrutements et des dépenses au niveau du public, l'opération serait bénéfique.
A titre d'exemples, le maintien ouvert des Charbonnages du Maroc coûte à la collectivité 16.000DH par mois et par employé. Le maintien des allocations familiales sous leur forme actuelle est-il nécessaire pour les gens aisés?
L'argent est-là, il faut seulement mieux l'utiliser.

Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc