×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Humilité

Par L'Economiste| Edition N°:3257 Le 19/04/2010 | Partager

LA profusion d’événements dans le sillage de la Journée de la Terre a incontestablement un mérite. Et d’abord de créer un buzz environnemental. Ce qui semble être le cas, au moins sur le volet accès à l’information. Depuis plusieurs semaines en effet, des rapports-diagnostics ont été établis avec, pour certaines régions, des situations quasi-catastrophiques. Comment faire en sorte que la prise de conscience se traduise maintenant par des engagements concrets et que l’opinion ne conserve pas de ces événements que des images de kermesses sans lendemain. Certes, et on l’a d’ailleurs vu pour le sommet de Copenhague, il est illusoire d’espérer qu’un consensus puisse se dégager sur le sujet en peu de temps. La difficulté pour ce pari écologique est de passer de la parole à l’acte. Challenge majeur pour un dossier qui manquait jusque-là de portage politique. Pas le moindre parti au Maroc qui se soit en effet distingué sur ce thème. Pas la moindre once de débat au Parlement non plus. Les tergiversations à l’échelle internationale ne doivent pas pour autant être un prétexte pour ne pas agir au niveau local.L’immobilisme reste un mauvais choix car l’environnement, on le sait, n’est plus un impératif exotique. Les travaux du prix Nobel Stiglitz ont bien montré que la mesure des richesses ne devait plus se focaliser exclusivement sur le PIB mais intégrer d’autres facteurs qui pourraient obérer la croissance: pollution de l’air, de l’eau, etc. L’actualité nous impose à cet égard de l’humilité. Tout ceux qui sont bloqués en ce moment même dans les aéroports de Casablanca, de Paris et autres, ont bien compris pourquoi mère Nature mérite bien des égards et sait même forcer le respect, lorsqu’il le faut. Les nuages volcaniques semblent aujourd’hui naturels. Demain, ils risquent peut-être d’être provoqués!Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc