×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Un projet environnemental pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Par L'Economiste| Le 04/12/2020 - 10:38 | Partager
Un projet environnemental pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a annoncé, jeudi, que le projet "Services pour l’énergie et le climat" a reçu un financement de l’Union européenne (UE) à hauteur de 35 millions de dirhams (MDH).

Le projet, qui a été sélectionné parmi environ 1.000 projets soumis par les pays de la Méditerranée et du Moyen-Orient, vise à créer 8 services locaux dédiés à l’énergie et au climat, répartis dans les préfectures et les provinces de la régions, et à mettre en place un réseau institutionnel structuré pour la coordination et la coopération, a indiqué le Conseil.

Les missions de ces services consistent à renforcer les compétences des acteurs régionaux et des autorités locales afin de plaider en faveur des secteurs de l’énergie, de l’environnement, du climat et du développement durable, en plus de former les jeunes et de les intégrer au marché du travail des métiers verts.

L’obtention de l’appui de l’UE, qui s’étalera sur une période de 4 ans, vient couronner les réalisations du Conseil de la région dans le domaine de l’environnement et du climat, notamment en ce qui concerne l’aménagement et la gestion des parcs naturels au sein de la région en partenariat avec les secteurs gouvernementaux et les partenaires étrangers, à l’instar de la région Sud de la France (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Par ailleurs, le Conseil de la région ambitionne, à travers ce projet, de créer des projets de développement durable financés par des parties étrangères, ce qui lui permettrait d’attirer des investissements et des financements étrangers dans le domaine. Le projet constitue un saut qualitatif de l’investissement classique à l’investissement vert, notamment à la lumière des défis énergétiques et climatiques actuels.

Le Conseil de la région avait formé un groupe de travail technique qui a veillé sur la préparation du dossier de candidature soumis le 13 avril 2020. Après l’admission préliminaire du dossier, le processus de préparation détaillée du projet, qui a duré cinq mois, a été lancé et couronné par la soumission le 20 août dernier du dossier de candidature final auprès de la commission européenne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc