×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Trésor: -57,7 MMDH de levées brutes à fin mai

Par L'Economiste| Le 25/06/2022 - 10:38 | Partager
Trésor: -57,7 MMDH de levées brutes à fin mai

Les levées brutes du Trésor ont reculé, en glissement annuel, de 9,8% pour se situer à 57,7 milliards de dirhams (MMDH) au terme des cinq premiers mois de 2022, selon Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette baisse a concerné le volume souscrit en maturités moyennes et longues qui a reculé respectivement de 3,5% à 35,2 MMDH et de 35,6% à 12,2 MMDH, canalisant 60,9% et 21% des levées après 56,9% et 29,5% l’année précédente, précise la DEPF qui vient de publier sa note de conjoncture de juin 2022.

En revanche, le volume levé des maturités courtes s’est accru de 20% à 10,4 MMDH, représentant 18,1% des levées après 13,6% un an auparavant.

Concernant les remboursements du Trésor, ceux-ci ont augmenté, en glissement annuel, de 6,5% à 45 MMDH à fin mai 2022. En conséquence, les levées nettes du Trésor ont reculé, par rapport à fin mai 2021, de 41,5% à 12,7 MMDH.

Eu égard à ces évolutions, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’est établi à 659,3 MMDH à fin mai 2022, en hausse de 2% par rapport à fin décembre 2021.

La structure de cet encours reste prédominée par les maturités longues quoique leur part ait légèrement reculé de 1,2 point à 56,4% après 57,6% à fin décembre 2021, devançant les maturités moyennes dont la part s’est appréciée de 1,5 point à 40%. La part des maturités courtes, quant-à-elle, demeure faible et a reculé de 0,4 point à 3,6%.

S’agissant du volume des soumissions, il a atteint 129,9 MMDH au titre des cinq premiers mois de 2022, en baisse de 15,5% par rapport à fin mai 2021.

Ce repli a concerné aussi bien le volume soumissionné des maturités courtes (-2,8% à 39,4 MMDH), que celui des maturités moyennes (-22,1% à 65,4 MMDH), que celui des maturités longues (-14% à 25,1 MMDH), représentant respectivement 30,3%, 50,4% et 19,3% du volume des soumissions après 26,4%, 54,7% et 19% l’année précédente.