×
Entente
Entente Par Khalid BELYAZID
Le 29/09/2022

Les complotistes sont dé­çus. Dans le dernier avis du Conseil de la concurrence, on ne trouve pas trace de réunions secrètes des pétroliers pour s’en­tendre sur les prix... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Trafic portuaire: L’année démarre sur une mauvaise note

Par L'Economiste| Le 17/02/2021 - 11:25 | Partager
Trafic portuaire: L’année démarre sur une mauvaise note

Le trafic transitant par les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) démarre l’année sur une mauvaise note. Il a atteint, à fin janvier 2021, un volume global de 7,5 millions de tonnes, marquant ainsi une baisse de 7,7% par rapport à la même période de l’année 2020, selon les données de l’ANP.

Dans le détail, le trafic au port de Jorf Lasfar, qui représente 40,1% du volume global, a reculé de 16,1%, alors que celui enregistré au port de Casablanca (30,9% du trafic global) a baissé de 5%. La baisse du trafic portuaire en janvier s’explique par le repli des importations, des exportations et des volumes du cabotage.

Les importations ont en effet baissé de 5,1%, avec un volume de 4,8 millions de tonnes. Cette variation s’explique notamment par la régression des entrées des céréales (-13,1%), du charbon (-3,9%), du coke de pétrole (-43%) et des hydrocarbures (-15%). Quant aux exportations, elles s’établissent à 2,4 millions de tonnes, soit un recul de 12%, causé particulièrement par la forte baisse du trafic des phosphates (-29,9%), du clinker (-25%) et des engrais (-9,7%). Enfin, les volumes du cabotage baissent de 13,3% avec un trafic de 257.000 de tonnes. En cause, le recul du trafic des hydrocarbures (-27,8%) notamment le gasoil au port de Mohammedia (-72,2%).

L’activité des conteneurs dans les ports relevant de l’ANP s’est, elle, chiffrée à 114.166 EVP durant le premier mois de l’année 2021, soit une légère hausse de 0,8%. En tonnage, le trafic des conteneurs recule de1,6%, avec un volume de 1,1 millions de tonnes.