×
+ L'ÉDITO
Par Meriem OUDGHIRI
Le 08/12/2021
Mouches et bazar

Comme son prédécesseur et encore avant lui, le nouveau gouvernement a placé parmi ses priorités la...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Tanger Tech: le conseil de la région dresse l'état d'avancement du projet

Par L'Economiste| Le 27/10/2021 - 19:27 | Partager
Tanger Tech: le conseil de la région dresse l

L’état d’avancement du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech a été au centre d’une réunion de travail, tenue mardi, au siège de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Ont pris part à cette réunion le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, le directeur général adjoint du groupe chinois CCCC/CRBC, Shi Xiaobo, et le directeur de la Société d'aménagement de Tanger Tech (SATT), Jaafar Mrhardy.

Selon un communiqué du conseil régional,  Xiaobo a passé en revue les étapes de réalisation de ce projet important sur les plans administratif et juridique, ainsi que sur le terrain, soulignant l’avancement des opérations dédiées à attirer les investissements chinois dans la zone industrielle en cours de création à Ain Dalia, dans les environs de Tanger. Pour sa part, M. Moro a exprimé sa ferme volonté de veiller à la réussite de ce grand projet d'investissement, appelant la partie chinoise et la direction de la SATT à tenir des réunions mensuelles régulières, pour s’arrêter sur l’état d'avancement du projet et résoudre toute contrainte pouvant entraver sa réalisation, étant donné que le Maroc mise énormément sur ce projet.

Cette réunion s’est déroulée en présence du directeur commercial du groupe chinois, Zhu Fan, du directeur du département marketing, Wang Lei, et de responsables du bureau du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Les partenaires de ce projet, à savoir le groupe CCCC/CRBC, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) et Bank Of Africa (BMCE), avaient tenu, en novembre 2020, une cérémonie virtuelle de signature des accords de partenariat pour le démarrage effectif du projet.

A travers ces accords (le protocole d’investissement et le pacte d’actionnaires), le groupe CCCC/CRBC avait formalisé son entrée dans le capital de la SATT, à hauteur de 35%.