×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Flash

    Tanger: Saisie de près de 700 kg de chira

    Par L'Economiste| Le 06/04/2021 - 11:58 | Partager
    Tanger: Saisie de près de 700 kg

    Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont saisi, lundi, 695 kilogrammes de chira et procédé à l'interpellation de sept individus, dont un faisant l'objet d'un avis de recherche national, pour leur lien présumé avec un réseau criminel de trafic de stupéfiants.

    Les interpellations interviennent dans le cadre des enquêtes et investigations menées à la suite de la saisie, le 4 mars dernier, par les services de sûreté d'Assilah de 4 tonnes de chira conditionnées dans de grands sacs entreposés sur la plage, dans le dessein de leur acheminement par voie maritime, indique, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant qu'après son identification, le principal suspect dans cette opération a été interpellé la veille, en compagnie de six complices.

    Les fouilles effectuées ont permis de saisir une nouvelle cargaison de quelque 695 kg de chira dans des ballons de balisage maritime, en plus de deux véhicules utilisés par le réseau, 11 téléphones portables, des équipements de conditionnement et d'emballage et une somme de 100.000 dirhams qui proviendrait de cette activité criminelle, précise la même source.

    Selon les premiers éléments de l'enquête, les membres de ce réseau criminel usaient de nouvelles méthodes consistant en l'emballage des drogues dans des ballons de signalisation maritime avant de les transporter à bord d'embarcations de pêche, de les attacher à l'aide de cordes et de transmettre leurs coordonnées aux réseaux criminels européens, qui devront se charger d'acheminer la drogue vers sa destination finale.

    Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc