×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Riyad Mezzour: « Il faut consolider les acquis dans les métiers mondiaux industriels »

Par L'Economiste| Le 31/05/2022 - 16:26 | Partager
Riyad Mezzour: « Il faut consolider les acquis dans les métiers mondiaux industriels »

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a souligné, mardi à Rabat, l'impératif de consolider les acquis dans les métiers mondiaux industriels. Dans son intervention lors de l’ouverture de la 2e édition des « Régionales de l’investissement » organisé par la Banque Centrale Populaire (BCP), Riyad Mezzour a indiqué qu’il est « extrêmement important de consolider les acquis dans les métiers mondiaux industriels tout en veillant à ce qu'ils deviennent pérennes », notant qu'en dépit de la concurrence rude et accrue, le Maroc fait partie des pays les plus compétitifs, avec des encouragements proposés à l'investissement nettement inférieurs à ceux proposés par les pays développés.

Le ministre a, en outre, salué la résilience et la réactivité industrielle du Royaume durant la pandémie, une situation qui a démontré l'existence d'un grand potentiel à même d'être exploité dans l'avenir. « Nous accompagnons aujourd’hui 1.065 projets industriels, qui représentent un investissement total de 46 milliards de DH d’investissements et quelque 247.000 emplois », a-t-il souligné.

Concernant la souveraineté industrielle, Mezzour a indiqué que cette problématique est en parfaite ligne droite avec les orientations royales relatives au renforcement de la souveraineté industrielle du Royaume aux côtés de la souveraineté alimentaire et de la souveraineté sanitaire, « qui demeurent toutes aussi nécessaires au développement de l'économie du pays ».

Pour la 1re édition de ces rencontres, plus de 700 intentions d’investissements ont été identifiées, représentant près de 16 milliards de DH, dont 9,3 milliards DH de besoins de financements, a souligné Jalil Sebti, DG de la Banque Commerciale au sein de BCP. A ce jour, a-t-il précisé, plus de 250 projets ont reçu un accord de la Banque pour plus de 2,3 milliards de DH, ce qui représente 25% des besoins de financement exprimés. Quelque 33 de ces projets (13% de l’ensemble des financements accordés) ont bénéficié de l’offre de financement vert de la Banque Populaire, a-t-il ajouté.

Avec MAP