Récentes précipitations: impact positif sur lles cultures printanières

Par L'Economiste| Le 25/05/2022 - 12:30 | Partager
Récentes précipitations: impact positif sur lles cultures printanières

Les récentes précipitations enregistrées au cours des mois de mars et avril ont contribué à améliorer le couvert végétal et à garantir le bon déroulement des cultures printanières en particulier et ce, en dépit de l'impact du déficit pluviométrique sur la présente campagne agricole, a affirmé, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

Et de souligner  que les céréales dans les zones bour favorables, notamment dans le nord du Maroc, ont connu une bonne dynamique, ce qui a permis un rattrapage relatif de la productivité au niveau de ces zones.

Le suivi du couvert végétal par satellites montrent que cette année tend à être similaire à la campagne agricole 2015-2016, a fait remarquer le ministre, notant que les estimations au PIB font état d'une baisse limitée à 14%. Sadiki a, également, relevé qu'à la lumière de la rareté des précipitations, des mesures exceptionnelles ont été adoptées en fonction de la situation hydrique des zones d'irrigation.  Il s'agit entre autres de donner la priorité à la protection des cultures durables et industrielles et les graines sélectionnées, de se limiter à l'irrigation des arbres dans les cas de grave pénurie en ressources hydriques et de suivre minutieusement l'évolution de la situation hydrique au niveau de tous les bassins.

Ces mesures ont aussi porté sur la limitation des cultures consommatrices de l'eau, la mobilisation de ressources hydriques supplémentaires dans les eaux des puits dans les zones qui le permettent, la création de points d'eau pour abreuvement de bétail au niveau national, outre la réparation des infrastructures d'irrigation conventionnelle.