×
+ L'ÉDITO
Par Meriem OUDGHIRI
Le 08/12/2021
Mouches et bazar

Comme son prédécesseur et encore avant lui, le nouveau gouvernement a placé parmi ses priorités la...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

PLF 2022: Une croissance de 3,2% comme objectif

Par L'Economiste| Le 19/10/2021 - 09:10 | Partager
PLF 2022: Une croissance de 3,2% comme objectif

Le projet de loi de finances (PLF) 2022, examiné lundi lors du conseil de gouvernement, table sur une croissance économique de 3,2% et un déficit du Trésor de 5,9% du produit intérieur brut (PIB).

Le PLF-2022, dont les hypothèses ont été dévoilées lors d'un point de presse tenu à l'issue du conseil de gouvernement par le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, la ministre de l'Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le ministre délégué chargé du Budget, Faouzi Lekjaa, prévoit aussi la création de 250.000 postes d'emploi direct en deux ans.

Le texte a été élaboré sur la base des hypothèses d'une récolte céréalière de 80 millions de quintaux (Mqx) et d'un prix moyen du gaz butane de 450 dollars/tonne. Pour la ministre Nadia Fettah Alaoui, le PLF 2022, qui vise à répondre aux attentes des Marocains et à renforcer l'activité économique, repose essentiellement sur les discours et instructions du Roi Mohammed VI, ainsi que sur les recommandations du Nouveau modèle de développement (NMD) et le programme gouvernemental, présenté au Parlement la semaine écoulée.

Fettah Alaoui a également souligné que les mesures de ce PLF ont pour objectif de promouvoir l'emploi, en particulier de la jeunesse, précisant qu'un total de plus de 250.000 postes seront créés durant les deux prochaines années, à partir de 2022, avec un enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de DH.

Concernant la protection sociale, le chantier sera activé via l'aide aux personnes en situation de handicap, l'assurance maladie obligatoire au profit des personnes en situation de précarité. Parallèlement, Fettah Alaoui a souligné que le PLF-2022 accorde une place de choix au capital humain et ce, en priorisant la santé et l'éducation qui profiteront de plus de 9 milliards de DH.

Pour ce qui est de la réforme de l'administration et de la bonne gouvernance, la ministre a fait savoir que ce chantier permettra d'améliorer les services et de rationaliser la gestion administrative à même de répondre aux ambitions des citoyens, mettant en avant l'effort considérable déployé en matière de l'investissement public via une enveloppe dédiée de 245 milliards de DH.

Par ailleurs, la ministre a indiqué qu'outre le programme "Intelaka", le programme "Al Forssa", qui vise à promouvoir plus de 50.000 jeunes et à créer des opportunités d'emploi, sera mis en œuvre.