×
Starting-blocks
Starting-blocks Par Mohamed Ali Mrabi
Le 25/11/2022

Au milieu de toute crise se trouve une grande opportunité. L’expression prend tout son sens avec l’énorme gisement de croissance qu’offre la filière de l’... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Musk à nouveau disposé à acheter Twitter

Par L'Economiste| Le 04/10/2022 - 22:33 | Partager
Musk à nouveau disposé à acheter Twitter

Le milliardaire Elon Musk a relancé son offre de rachat de Twitter au prix d'offre initial de 54,20 $ par action, rapporte mardi l'agence Bloomberg. Cette nouvelle volte face du patron de Tesla éloignerait la bataille judiciaire qui se profilait autour de cette transaction controversée.

"Musk a fait la proposition dans une lettre à Twitter, selon des personnes proches du dossier, qui ont demandé à ne pas être identifiées en train de discuter d'informations confidentielles", indique Bloomberg. Les actions du réseau social ont grimpé jusqu'à 18% dès l'annonce de la nouvelle. L'action de Twitter a été suspendue à la Bourse de New York en attendant plus de clarification. La proposition de Musk de respecter les termes de l'accord initial signifie que Twitter tombera dans l'escarcelle du milliardaire qui a longtemps critiqué publiquement la gestion du réseau social, notamment en ce qui concerne la modération du contenu. Le patron de Tesla tentait depuis des mois de se soustraire de l'accord d'acquisition de Twitter, signé en avril, arguant que la plateforme l'avait induit en erreur sur le nombre exacte d'utilisateurs et la prévalence de comptes automatisés appelés bots.

Musk a officiellement abandonné l'accord en juillet et Twitter a aussitôt intenté un procès devant la cour de Delaware pour le forcer à finaliser le deal. Le procès devait commencer le 17 octobre courant.