×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Meurtre d'Imlil: le ressortissant suisse condamné à 10 ans de prison ferme

    Par L'Economiste| Le 12/04/2019 - 16:21 | Partager
    Meurtre d'Imlil: le ressortissant suisse condamné à 10 ans de prison ferme

    La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé a condamné à 10 ans de prison ferme un ressortissant suisse pour liens avec les auteurs du meurtre de deux touristes scandinaves, perpétré le 17 décembre dans la commune d'Imlil (province d’El Haouz), selon des sources judiciaires.

    Le prévenu qui a été arrêté le 29 décembre 2018 à Marrakech a été poursuivi pour des faits "de constitution d'une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes visant à porter gravement atteinte à la sûreté de l’État, l'aide préméditée à des auteurs d'actes terroristes, l'entraînement de personnes en vue de rejoindre une organisation terroriste et apologie du terrorisme". Ce technicien en publicité informatique a été reconnu coupable dans un dossier séparé par rapport à celui impliquant les 25 accusés dans l'affaire du double meurtre.

    Le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat avait déféré devant le juge d’instruction 25 individus, dont un ressortissant suisse de nationalité espagnole, dans le cadre de l'enquête dans cette affaire, conformément à une requête visant à les interroger au sujet d'actes terroristes.

    Un deuxième ressortissant suisse a été poursuivi dans la même affaire pour "constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public et d’apologie d'actes et d'organisation, ainsi que la non-dénonciation de crimes terroristes". Selon des révélations des médias, les deux prévenus seraient entrés en contact lorsqu’ils résidaient en Suisse et auraient même échangé la vidéo montrant le meurtre des deux touristes.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc