×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

MENA: Malgré le Covid, les transferts de fonds des migrants augmentent

Par L'Economiste| Le 15/05/2021 - 22:53 | Partager
MENA: Malgré le Covid, les transferts de fonds des migrants augmentent

Les transferts d'argent des migrants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) ont augmenté l'année dernière, selon la Banque Mondiale. Ces envois de fonds ont progressé de 2,3 %, à environ 56 milliards de dollars, une évolution à imputer essentiellement, selon la Banque Mondiale, "à la solidité des transferts vers l’Égypte et le Maroc". Pour l'Egypte, les transferts ont enregistré une hausse de 11% à 30 milliards de dollars contre 6,5% pour le Maroc.  La Tunisie a également bénéficié de cette tendance, avec une progression de 2,5 %.

Globalement, les transferts d'argent des migrants sont restés solides en 2020, avec une baisse plus faible qu’anticipé, selon la dernière note de la Banque mondiale sur les migrations et le développement. Au total, ils se sont établis à 540 milliards de dollars, soit à peine 1,6 % de moins qu’en 2019, avant la crise sanitaire. "Ce repli est moins net que lors de la crise financière de 2009, où la baisse des remises migratoires avait atteint 4,8 %", explique la Banque Mondiale, soulignant que le volume réel des transferts, formels et informels, est probablement supérieur aux données officielles, même si l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les flux informels est difficile à apprécier.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc