×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Médicament : Le risque de rupture limité selon Doukkali

    Par L'Economiste| Le 11/06/2019 - 09:41 | Partager
    Médicament : Le risque de rupture limité selon Doukkali

    Le risque de rupture sur le marché national du médicament est estimé à moins de 5%, a indiqué lundi Anas Doukkali en réponse à une question orale sur la "rupture continue de certains médicaments". Le ministre de la Santé a ainsi indiqué que quelque 7.000 médicaments sont commercialisés au Maroc. La rupture de certains médicaments est due à plusieurs raisons, notamment les procédures légales relatives au contrôle du stock provisoire des médicaments, conformément au décret promulgué en 2002, a détaillé Doukkali, ajoutant que le ministère est en phase d’actualiser le texte juridique en la matière, avec le ministère des Affaires générales et de la Gouvernance.

    Selon le ministre, les facteurs externes de rupture peuvent concerner la société mère et les matières premières concentrées dans trois principaux pays, les États-Unis, la Chine et l’Inde, ainsi que l’attractivité du marché. Cette rupture peut être résolue grâce à l’octroi des licences temporaires ou le recours aux marchés publics, a-t-il ajouté.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc