×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Flash

    Marrakech: La Radeema se mobilise contre le stress hydrique

    Par L'Economiste| Le 20/04/2021 - 11:50 | Partager
    Marrakech: La Radeema se mobilise contre le stress hydrique

    La Radeema (Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech) poursuit son engagement pour améliorer la performance de ses réseaux et lutter contre le stress hydrique.

    Elle se dote d’un 3e complexe hydraulique de 30.000 m3. Cette installation permet de porter la capacité de stockage à 165.500 m3 et offre une autonomie de réserve de 18 heures. La Régie a ainsi investi 175 millions de DH pour le renforcement et l’extension du réseau d’eau potable. Une enveloppe qui a financé le projet de conduite sud ainsi que les travaux de renouvellement du réseau. E.M.G. Aujourd’hui, le taux de rendement du réseau d’eau potable atteint 77,45%, indique la Régie. Ces efforts s’inscrivent en harmonie avec le plan prioritaire d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 et le Plan national de l’eau qui trace la feuille de route sur 30 ans pour la période 2020-2050.

    « A travers ses investissements, la RADEEMA a permis de développer des ressources alternatives telles que l’eau réutilisée », indique la Régie. Depuis 2008, cette dernière a misé sur le traitement et la réutilisation des eaux avec une STEP qui permet désormais l’arrosage des golfs, des espaces verts et de la palmeraie de Marrakech et aujourd’hui les 26 jardins et parcs de la ville de Marrakech. La réalisation de cette infrastructure novatrice et du réseau de réutilisation (plus de 80 km de conduites et 05 stations de pompage) permet aujourd’hui la mobilisation de 33 millions de m3 par an, précise la Régie.

    L’investissement global pour ce chantier atteint 1,5 milliard de DH, dont 211,5 millions DH, subventionné par l’Etat dans le cadre du Plan national de l’assainissement (PNA).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc