×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Maroc: Une maigre croissance au T1

Par L'Economiste| Le 30/06/2022 - 12:50 | Partager
Maroc: Une maigre croissance au T1

Dans un contexte marqué par une forte inflation, les incertitudes autour de la guerre en Ukraine et l'envolée des prix de l'énergie, l’économie nationale a du mal à redécoller. Au premier trimestre, la croissance économique s’est ainsi limitée à 0,3% au lieu de 2% durant le même trimestre de l’année précédente, selon le HCP. Les activités non agricoles ont affiché une augmentation de 2,5% et celles du secteur agricole une baisse de 14,3%. Tirée par la demande intérieure, cette croissance a été réalisée dans un contexte d’une forte inflation et d’une aggravation du besoin de financement de l’économie nationale, relève le HCP.

Dans le détail, le secteur primaire a connu un repli de 13,9% au premier trimestre 2022, après avoir enregistré un accroissement de 18,7% un an auparavant. L’agriculture a enregistré une baisse 14,3% au lieu d’une hausse de 19,4%; alors que le repli du secteur de la pêche a atteint 7,3% au lieu d’une hausse de 4,5%.

De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire, en volume, a connu un recul de 0,9% au premier trimestre 2022 au lieu d’une hausse de 1,1% le même trimestre de l’année précédente. Enfin, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a affiché une hausse de 4,4% au cours du premier trimestre 2022 après une baisse de 0,8% durant la même période de l’année précédente.