×
 Merci!
Merci! Par Meriem OUDGHIRI
Le 07/12/2022

L’Histoire s’est écrite sous nos yeux. Celle qui a fait soulever tout un peuple. Celle qui a donné de l’adré­naline. Celle qui a montré la combativité et le souffle d’une... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Maroc: Une faible croissance au 3e trimestre

Par L'Economiste| Le 06/10/2022 - 13:31 | Partager
Maroc: Une faible croissance au 3e trimestre

La croissance n’a pas décollé au 3e trimestre de 2022, se limitant seulement à 1,8% selon les données du HCP. C’est moins que le niveau affiché au 2e trimestre où le taux de croissance avait atteint 2%. Cette baisse intervient dans un contexte de repli de 15,2% de la valeur ajoutée agricole. Hors agriculture, l’activité aurait légèrement ralenti, affichant un accroissement de 3,7%, au lieu de 4,2%un trimestre plus tôt. Ce ralentissement s'explique, en grande partie, par la décélération de la valeur ajoutée des branches secondaires, souligne le HCP dans sa note de conjoncture du 3e trimestre 2022 et perspectives pour le 4e.

Au 3e trimestre, les volumes des exportations et des importations nationales de biens et services auraient affiché des hausses de 20,1% et 21,9% respectivement, en variations annuelles. La demande intérieure, pour sa part, aurait continué de soutenir la croissance économique, portée par un affermissement de 6,8% de la consommation des administrations publiques.

Malgré l’envolée des prix, notamment ceux de l’alimentaire, la consommation des ménages, en volume, se serait accrue de 2,9%, contribuant pour environ +1,7 point à la croissance globale du PIB, souligne également le HCP.

E.M.G.