×
Soft power
Soft power Par Amin RBOUB
Le 05/12/2022

Le succès appelle le succès. Le Mondial galvanise les foules et redonne de l’espoir à la planète entière après deux ans de Covid. Cette fête sportive révèle aussi les... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Maroc - Royaume-Uni: Plus de 50 milliards de DH pour renforcer les relations commerciales

Par L'Economiste| Le 24/11/2022 - 08:35 | Partager
Maroc - Royaume-Uni: Plus de 50 milliards de DH pour renforcer les relations commerciales

Le Royaume-Uni entend renforcer les relations commerciales avec le Maroc. L’UK Export Finance (UKEF) a annoncé, mercredi, que jusqu’à 4 milliards de livres sterling (environ 51 milliards de DH) sont désormais disponibles pour les acheteurs marocains pour des projets dans la région, à condition qu’au moins 20 % du contenu provienne d’entreprises britanniques. Cette annonce intervient dans un contexte marqué par le renforcement des relations commerciales entre les deux pays.

L’UKEF a nommé un nouveau responsable du financement des exportations internationales (IEFE), basé à Casablanca, pour contribuer à la création de nouvelles opportunités pour les entreprises britanniques exportatrices au Maroc. Le financement favorisera les investissements entre les deux pays en aidant les acheteurs marocains à accéder à un soutien pour réaliser des projets.

Le Maroc offre une gamme d’opportunités aux entreprises britanniques, telles que des projets potentiels dans la transition énergétique, le dessalement de l’eau et les infrastructures, y compris les chemins de fer, les routes, les ports et les aéroports pour stimuler l’économie nationale grâce à de nouvelles liaisons de transport, souligne l’UKEF.

E.M.G.