×
+ L'ÉDITO
Par Radia LAHLOU
Le 03/12/2021
Enfer

Les atavismes hérités d’un autre temps ont laissé des traces indélébiles dans les appellations des...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Loi de finances 2021: Un solde budgétaire de -38,2 milliards de DH à fin septembre

Par L'Economiste| Le 25/10/2021 - 15:45 | Partager
Loi de finances 2021: Un solde budgétaire de -38,2 milliards de DH à fin septembre

L’exécution de la loi de finances à fin septembre 2021 laisse apparaître un solde budgétaire négatif de 38,2 milliards DH, indique la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d’emprunts) de 277,5 milliards de DH et de charges (hors amortissements de la dette) de 315,7 milliards de DH, précise la TGR dans son nouveau rapport trimestriel.

"Compte tenu de recettes d’emprunts de 61,5 milliards de DH et d’amortissements de la dette de 30,6 milliards de DH, l’exécution de la loi de finances dégage un excédent des charges sur les ressources de 7,3 milliards de DH".

Au total, les ressources globales de l’Etat durant le troisième trimestre 2021 ont atteint 339 milliards de DH, soit un taux de réalisation de 78,5% des prévisions de la loi de finances, sachant que les arriérés de remboursement de la TVA et les demandes de restitution de l’IS ont été respectivement de 42,2 milliards de DH et de 4,5 milliards de DH à fin décembre 2020.

De leur côté, les charges totales de l’Etat ont atteint 346,3 milliards de DH, soit un taux de réalisation de 72,8% des prévisions de la loi de finances. Dans le détail, ces dépenses ordinaires du budget général ont atteint 192,2 milliards de DH, soit 55,5% des charges totales de l’Etat. Elles ont été réalisées à hauteur de 75,6% et sont constituées pour 55,5% de dépenses de personnel. Quant aux dépenses d’investissement, elles se sont chiffrées à 50,1 milliards de DH et ont été réalisées à hauteur de 64,9% des prévisions. Elles représentent 14,5% des charges totales à fin septembre 2021. Les amortissements de la dette se sont, de leur côté, établis à 30,6 milliards de DH. Ils représentent 8,8% des charges et ont été réalisés à hauteur de 62,4%.