×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Flash

    Le Roi lance le projet de généralisation de la protection sociale

    Par L'Economiste| Le 14/04/2021 - 18:06 | Partager
    Le Roi lance le projet de généralisation de la protection sociale

    C’est parti pour le projet de généralisation de la protection sociale. Le Roi Mohammed VI a en effet présidé, ce mercredi, au palais royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre de ce grand projet et de signature des premières conventions y afférentes.

    Dans un premier temps, ce chantier royal bénéficiera aux agriculteurs, artisans et professionnels de l''artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (cpu), au régime de l''auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité. Ce chantier sera ensuite étendu à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

    Ce vaste chantier royal bénéficiera d'une enveloppe de 51 milliards de DH, dont 23 milliards assurés par le budget général de l'Etat. Il porte, premièrement, sur la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) de base durant les années 2021 et 2022, et ce par l’élargissement de l'assiette des bénéficiaires de cette assurance pour inclure les catégories vulnérables bénéficiant du Ramed et la catégorie des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées, qui exercent une activité libérale. L'objectif est d'atteindre 22 millions de personnes supplémentaires couvertes par cette assurance, qui couvre les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation.

    Deuxièmement, le chantier concernera la généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024 et ce, en permettant aux ménages, qui ne bénéficient pas de ces allocations, de toucher des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance, ou des indemnités forfaitaires, a relevé le ministère des Finances Mohamed Benchaâboun, lors d'un exposé devant le Souverain.

    Quant au troisième point, il consiste en l’élargissement en l'an 2025 de l'assiette des adhérents aux régimes de retraite pour inclure les personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, à travers la mise en application du système des retraites propre aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, afin d’englober toutes les catégories concernées.

    Le quatrième point évoqué par le ministre a trait à la généralisation de l’indemnité pour perte d'emploi en l’an 2025 pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable à travers la simplification des conditions pour bénéficier de cette indemnité et l’élargissement de l'assiette des bénéficiaires.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc